Accident de TGV en Alsace : un freinage "tardif" en cause

  • A
  • A
Accident de TGV en Alsace : un freinage "tardif" en cause
Le TGV a déraillé en Alsace dimanche dernier@ © FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

TRANSPORTS - L'accident du TGV qui a déraillé en Alsace samedi dernier faisant 11 morts est dû à un freinage "tardif" a annoncé jeudi la SNCF.

Une "séquence de freinage trop tardif", est à l'origine de l'accident d'un TGV d'essais qui a fait 11 morts samedi en Alsace. Le train a déraillé à 243 km/h, a annoncé la SNCF jeudi lors d'une conférence de presse. Le train, a entamé son freinage 1 kilomètre trop tard et a donc abordé la portion de raccordement entre la LGV et la ligne classique à 265 km/h au lieu des 176 km/h autorisés, ont précisé les dirigeants du groupe ferroviaire.

Des procédures disciplinaires. L'entreprise a également indiqué que sept personnes se trouvaient dans la cabine de conduite, au lieu des quatre autorisées avant de préciser que "des procédures disciplinaires (allaient) être engagées". Toujours lors de cette conférence de presse, la SNCF a indiqué que ces procédures "conduiront, dès que l'enquête le permettra, aux sanctions justifiées".

"Des erreurs de comportement humain". L'enquête devra éclaircir "la présence imprudente d'enfants à bord et de sept personnes en cabine de conduite et un certain manque de rigueur dans la préparation de la liste des personnes et son contrôle. Enfin, sans doute figurent (...) des erreurs de comportements humains à la fois en cabine et dans la relation entre la cabine et la rame", ont déclaré les présidents de la SNCF, Guillaume Pepy, et de SNCF Réseau, Jacques Rapoport.