Accident de Puisseguin : un an après, les victimes se posent toujours beaucoup de questions

  • A
  • A
Partagez sur :

Un an après l'accident entre un car et un semi-remorque qui avait fait 43 morts, les proches des victimes cherchent toujours à comprendre pourquoi l'autocar s'est embrasé si rapidement.

La petite ville de Puisseguin, en Gironde, est marquée par l'accident survenu il y a tout juste un an entre un autocar et un semi-remorque dans lequel 43 personnes avaient perdu la vie. Dans cette journée de recueillement, les proches des victimes cherchent toujours à comprendre pourquoi le car a pris feu si rapidement.

43 morts. C'est dans le virage d'une petite route départementale que le 23 octobre 2015 un semi remorque heurte un car de retraités. Quelques secondes après le choc, un énorme incendie débute, et du car, seules huit personnes parviennent à s'extraire. Dans la cabine du camion, le routier de 41 ans et son garçon de 3 ans trouvent la mort. Au total, 43 morts dans une tragédie qui, un an après, fait toujours l'objet d'investigations.

Une enquête qui pourrait durer plusieurs années. Sur le bureau du juge d'instruction de Libourne, des rapports d'expertises et une question principale, qui obsède le collectif des victimes, présidé par Michel Vigier : "Certains vous diront que s'il n'y avait eu que le choc, il n'y aurait eu aucun blessé dans l'accident". "Pourquoi ce car s'est-il embrasé aussi rapidement ? Comment se fait-il que si peu de personnes aient pu en réchapper ?", répète t-il. Et pour le moment, Michel Vigier indique rester sans réponses.Les raisons de l'embrasement sont au cœur de l'investigation et l'enquête pourrait durer plusieurs années, selon une avocate.