Accident d'hydrospeed : les enfants racontent

  • A
  • A
Accident d'hydrospeed : les enfants racontent
Partagez sur :

L'émotion est grande à Etampes après la mort d'une fillette en colonie dans les Hautes-Alpes. Les témoignages confirment le manque d'encadrement.

Les enfants d'Etampes, partis en colonies de vacances dans les Hautes-Alpes, où ils ont pratiqué l'hydrospeed, une nage en eaux vives avec flotteur, sont encore sous le choc. La majorité d'entre eux sont issus de la même famille qu'Anissa, la fillette qui s'est noyée samedi. Agés de 7 à 15 ans, ils étaient tous dans l'eau au moment de l'accident.

Ecoutez le récit d'une des cousines d'Anissa, âgée de 15 ans. Son témoignage au micro de Mathieu Charrier, traduit la confusion qui régnait au moment de l'accident :


Sabrina, la monitrice qui dirigeait la colonie de vacances, également cousine de la défunte, pointe du doigt l'absence d'un professionnel à l'arrière du groupe. Un témoignage recueilli par Mathieu Charrier :


Une "veillée" en mémoire d'Anissa s'est tenue lundi, en fin d'après-midi, à la mosquée d'Etampes. Puis une trentaine d'hommes se sont rassemblés aux pompes funèbres, où une prière a été dite par un imam. Le corps d'Anissa sera inhumé dans la semaine à Etampes, a indiqué son oncle, qui assure que la famille n'a "aucune colère", et s'en remet aux résultats de l'enquête en cours. "Ce qu'on voulait, c'est que notre petite soit enterrée dignement", a-t-il ajouté, évoquant une fillette "pleine de vie, qui avait tout."

> Ecoutez le témoignage exclusif de l'ambulancier qui, le premier, a tenté de ranimer la fillette.