A310 : le signal des boîtes noires détecté

  • A
  • A
A310 : le signal des boîtes noires détecté
Partagez sur :

Les recherches pour repêcher ces enregistreurs de bord et pour localiser l'épave de l'avion se poursuivent.

Le signal des "enregistreurs de bord" ou "boîtes noires" de l'A310 de Yemenia qui s'est crashé dans la nuit de lundi à mardi aux larges des Comores avec 153 personnes à bord et une seule survivante, a été repéré dimanche. Les boîtes noires sont indispensables à l’enquête puisqu’elles permettent de déterminer dans 90% des cas les causes d'un accident.

"La localisation exacte des boîtes noires est attendue dans les prochains jours. Le repêchage des boîtes noires ne pourra donc être possible qu'après plusieurs jours", a indiqué le Capitaine de corvette, Christophe Levivier. "La France a décidé de faire venir un bateau hydrographique, le Beautemps-Beauprès basé à Brest, qui était en mission dans la Corne de l'Afrique, afin de déterminer de manière beaucoup plus précise la profondeur des balises et du fond", a-t-il ajouté. "En fonction de la profondeur, on utilisera différent type de moyens sous-marins", a-t-il expliqué précisant que "ce bateau est attendu entre le 12 et le 17 juillet au Comores".

Samedi, le directeur des opérations de secours comoriennes avait démenti l'information selon laquelle des hélicoptères américains auraient localisé un gros fragment de l'Airbus A310. Quatre patrouilles de zodiacs d'environ trois heures sont organisées chaque jour à environ 20 km de la côte.

Sans attendre les conclusions de l’enquête, tous les regards se sont tournés vers Yemenia, la compagnie nationale du Yémen. L'A310 accidenté n'avait pas été formellement interdit en France mais n'y est pas revenu depuis un contrôle ayant montré des irrégularités en 2007. La communauté comorienne a aussi dénoncé les "vols-poubelle" de Yemenia.

Face aux pressions et à la tension créée par ce crash, la compagnie aérienne avait au cours des derniers jours annoncé qu’elle suspendait ses vols à destination des Comores. Une décision sur laquelle elle est finalement revenue samedi. Seuls les vols réguliers seront cependant assurés.