A Tarascon, le mari de la touriste allemande relaché

  • A
  • A
A Tarascon, le mari de la touriste allemande relaché
Partagez sur :

Le retraité allemand, soupçonné d'avoir inventé le scénario d'une agression à Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, pour masquer le suicide présumé de son épouse, a été mis en examen lundi soir puis relaché contre le paiement d'une caution mardi. Il doit être entendu par la police allemande mercredi.

Après quelques heures de garde à vue, le touriste allemand, époux d'une femme disparu jeudi près de Tarascon, a été relaché contre le paiement d'une caution. Il devait rentrer en Allemagne mardi soir avant d'être entendu mercredi par la police allemande.

Hans Anschutz, retraité allemand âgé de 65 ans, aurait inventé l'histoirede la disparition de sa femme jeudi dernier pour dissimuler à ses proches son suicide en Allemagne. Une information judiciaire a été ouverte pour dénonciation de faits imaginaires.

Dans un premier temps, l'homme avait indiqué aux enquêteurs avoir été agressé, alors qu’il était descendu vers les berges où sa femme était allée satisfaire un besoin naturel. Tombé à l'eau, il était parvenu, toujours selon ses dires et malgré ses blessures, à remonter sur la route pour donner l'alerte. Aucune trace d'un agresseur n'a été trouvée tandis que son épouse reste introuvable.

En Allemagne, la police a ouvert une enquête. Lundi, lors d'une perquisition au domicile du couple près de Düsseldorf, elle n'a pas trouvé d'indices probants. Aucune trace de lettre d'adieu écrite par la femme, que son mai dit avoir détruit, mais les policiers ont bien retrouvé le broyeur à papier qu'il dit avoir utilisé. Les premières explorations du Rhin, le fleuve où, selon les dires de son mari, la femme se serait suicidée, n'ont pas permis de retrouver de corps.