À Paris, la vignette Crit’Air, c’est pour lundi

  • A
  • A
À Paris, la vignette Crit’Air, c’est pour lundi
Lors des pics de pollution, certaines catégories de véhicules seront interdites de rouler.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

La nouvelle pastille écologique "Crit’Air", déjà en vigueur depuis juillet 2016, sera obligatoire dès lundi pour les automobilistes parisiens.

À partir de lundi, ce sera le sésame pour entrer dans Paris. La vignette écologique Crit’Air devient obligatoire pour 600.000 voitures, motos et autres scooters circulant chaque jour dans la capitale. Europe1.fr vous dit tout sur ce nouveau dispositif.

Qui est concerné ?

L’obligation d’apposer une pastille écologique sur son véhicule ne s’applique pas seulement aux Parisiens. Un automobiliste ou un motard, qui habite en banlieue parisienne ou dans le reste de la France, devra impérativement posséder la vignette s’il veut circuler dans Paris. Tous les véhicules motorisés sont concernés par cette obligation : voitures, motos, camions, bus, scooters… y compris les flottes d’entreprises, taxis et autres véhicules de location. Sont dispensés uniquement les véhicules de secours, de collection, ou ceux portant une carte de stationnement pour personne handicapée.

La pastille Crit’Air n’est cependant obligatoire que pour circuler dans Paris intra-muros (hors périphérique et bois de Boulogne et Vincennes), du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir sa vignette pour circuler dans la capitale en dehors de ces horaires, ainsi que les week-end et jours fériés.

À quoi correspondent les différentes catégories ?

Lors des pics de pollution, certaines catégories de véhicules seront donc interdites de rouler. Terminée la circulation alternée, place à une circulation "différenciée". Selon sa couleur, la vignette indique ainsi le niveau de pollution (CO2) et l’âge du véhicule sur lequel elle est apposée. Six classes sont à distinguer, du moins polluant au plus polluant : la pastille verte est réservée aux véhicules électriques et hydrogènes, la pastille violette aux véhicules essence ou "autres" (hybrides) commercialisés depuis le 1er janvier 2011. La pastille jaune correspond aux voitures essence entre 2006 et 2010 et aux voitures à moteur diesel commercialisées à partir de 2011. La pastille orange regroupe les voitures essence (1997-2005) et les diesel (2006-2010). La pastille marron est réservée aux véhicules diesel lancés entre 2001 et 2005. La pastille grise, enfin, correspond aux véhicules diesel lancés entre 1997 et 2000.* 



Comment s’en procurer et à quel prix ?

La vignette n'est pas gratuite. Il faut compter 4,18 euros pour en obtenir une (frais de port compris). Il suffit alors de se connecter sur le site www.certificat-air.gouv.fr  et de remplir ses informations dans l’onglet "demander son certificat". Après vérification, un e-mail est envoyé notifiant la catégorie Crit’Air du véhicule. C’est ce document qui servira de justificatif en cas de contrôle routier, en attendant la réception de la pastille par courrier, la lettre étant envoyée à l’adresse mentionnée sur le certificat d’immatriculation dans un délai de 48 à 72 heures.

Il est également possible de faire sa demande par voie postale, en envoyant un chèque de 4,18 euros ainsi qu'un formulaire de demande, téléchargeable ici, à cette adresse :

Service de délivrance des Certificats Qualité de l’Air 

BP 50637 59506 Douai Cedex

La vignette écologique devra ensuite être collée, à l’intérieur du véhicule, en bas à droite du pare-brise pour les voitures, camionnettes, camions et autobus et sur la fourche ou le carénage pour les motos, scooters, cyclomoteurs et quads. Quelle que soit la classe du véhicule, la vignette n’a aucune date d’expiration.

Gare aux arnaques

Sur Internet, plusieurs sites profitent de la forte demande pour proposer des tarifs prohibitifs. La pastille Crit’Air est par exemple facturée 10 € sur le site Cartegrise-paris.com, 14,10 € sur Vignette-critair.fr et jusqu’à 19,85 €, soit cinq fois plus cher que son prix officiel, sur Crit-air.fr (frais de port compris).

Sans-titre-1

© Capture d'écran www.crit-air.fr


À éviter également, le site Info-vignette-pollution.fr, qui incite à composer le 118 818, un service de renseignements qui facture chaque appel à 2,99 euros puis 2,99 euros la minute. Le numéro proposé par le site officiel (0 820 147 700) et destiné à connaître l’état d’avancement de sa demande est lui aussi surtaxé (0,40 euros l’appel, plus le prix de la communication).

Que risque-t-on en cas d’absence de vignette ?

Pas de panique. La mairie de Paris et le ministère de l'Environnement se sont mis d'accord sur une période de tolérance de deux mois. "Pendant plusieurs semaines, les contrôles de police viseront à expliquer ce dispositif et à faire preuve de pédagogie pour inciter les conducteurs à acheter leur vignette Crit'Air", a expliqué le préfet Michel Cadot à la presse.

Mais sitôt cette période terminée, l'absence ou le port d'une vignette non correspondante seront sanctionnés par une amende de 68 euros pour la plupart des véhicules (180 euros si elle n'est pas payée dans les 45 jours) et de 135 euros pour les poids lourds (375 euros en cas du même retard). 

* Aucune vignette n’est délivrée aux véhicules (essence comme diesel) déjà interdits de circulation en semaine de 8 à 20 heures à Paris en raison de leur ancienneté. C’est le cas des voitures et camionnettes mises en circulation avant 1997, mais aussi des motos et scooters immatriculés avant 2000.