À Nemours, les agriculteurs à la rescousse des habitants sinistrés

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

INONDATIONS - Sur des tracteurs télescopiques, ils aident à déblayer la ville après la décrue.

Un ballet incessant de pelleteuses et de camions. Depuis que le niveau de l'eau baisse (enfin), doucement, la ville de Nemours, en Seine-et-Marne, est passée au jet d'eau. En se retirant, le Loing découvre des monceaux de déchets qu'il faut évacuer : du matin au soir, des tonnes de mobilier, d'objets et de matelas s'amoncellent sur les trottoirs. Et, bien souvent, les habitants sinistrés sont dépassés par l'ampleur de la tâche. Les agriculteurs ont donc décidé de leur venir en aide pour participer au nettoyage.

"Énormément de travail". "On déblaie toutes les maisons", explique Nadège, qui a mobilisé ses collègues de la fédération agricole de Seine-et-Marne. "Depuis mercredi, c'est découverte sur découverte : des meubles, de la vaisselle, absolument tout... C'est énormément de travail." De Montargis à Souppes-sur-Loing, vingt agriculteurs s'affairent sur cinq tracteurs télescopiques. Et tout est soigneusement organisé pour plus d'efficacité. "Chacun a son outil", détaille Nadège. "Vous avez le chauffeur, et puis nous on charge avec nos bras et nos mains."

"Merci les agriculteurs". Les enfants et même les parents des agriculteurs mobilisés sont venus leur prêter main forte. À l'instar de Jean et Giselle, 80 ans. "Nos enfants ont téléphoné", raconte Giselle. "Ils voulaient à boire et des petits gâteaux." Un soutien très apprécié par les sinistrés. Devant son tas de déchets, Jean-Paul est soulagé à l'arrivée du tracteur. "Il y a des outils de bricolage, du ciment, du plâtre... Tout ce qui a pris l'eau", témoigne-t-il. "Cela ne peut pas rester sur le trottoir, donc merci les agriculteurs."

Ces derniers effectuent des aller-retour jusqu'à une déchetterie à ciel ouvert de plusieurs mètres de haut, qui s'est installée provisoirement à l'endroit où se tient habituellement le marché.