A Nemours, "c'était une nuit un peu angoissante"

  • A
  • A
Partagez sur :

Face à la montée des eaux, le centre-ville de Nemours a été évacué. 10.000 personnes sont privées d’électricité.

La situation reste préoccupante dans les zones touchées par les inondations. A Nemours, où le niveau de la crise de 1910 a été dépassé et où l'eau est montée jusqu'à 4,59 mètres mercredi soir, les 3.000 habitants du centre-ville ont été évacués. Manuel Valls est attendu sur place jeudi matin.

L’électricité coupée. 23 transformateurs électrique ont été engloutis par les eaux et sont donc hors service. Au total, près de 10.000 personnes n'ont plus d’électricité. "Des bénévoles se sont relayés toute la nuit pour faire des rondes en canoë dans les rues de Nemours", explique Christian. "C'était un petit peu tristounet parce que l'on n'est pas habitués à vivre dans le noir en milieu urbain. On cherche des repères, on n'a pas les mêmes, c'est une nuit qui est un petit peu angoissante et longue. On voit bien qu'il y a un petit peu de fatigue", poursuit-il.

"Ville morte". Malgré l'absence d'électricité, certains commerces ont décidé d'ouvrir jeudi matin. "Ça va être une ville morte. On va peut-être être obligé de fermer car s'il n'y a pas de courant et pas d'eau, ça ne sert à rien de rester là", explique José, le propriétaire d'un bar de Nemours. "Tant que les frigos tiennent ça va, mais après il n'y aura plus rien", poursuit-il. "On va revenir pour surveiller les lieux parce que ça peut être dangereux", conclut-il.

Dans les villages alentours, l'électricité a également été coupée et certains maires annoncent qu'il faudra du temps avant un retour à la normale. Jusqu'à deux semaines par endroit, confiait l'un d'eux.