À Montparnasse et à Nantes, des voyageurs "pas contents du tout"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le "problème informatique" qui paralyse le trafic à la gare Montparnasse depuis dimanche midi provoque impatience et colère chez les voyageurs. 

REPORTAGE

C'est le bazar à la gare Montparnasse. Plus aucun train ne part et n'arrive depuis 13h30 à cause d'un "problème informatique" survenu ce dimanche. Pas toujours prévenus, les passagers s'impatientent à Paris mais aussi à Nantes, et tentent de trouver des solutions pour aller au bout de leur voyage en attendant le retour à la normale du trafic lundi matin.

Peu d'informations. A la gare Montparnasse, les trains sont bien là mais impossible d'y accéder, des bornes de sécurité bloquent l'accès. Les quais sont déserts. Dans le hall, la frénésie habituelle a laissé place à des files d'attente désorganisées devant les agents de la SNCF en gilet rouge. Ils tentent d'orienter les passagers totalement perdus. Sur les tableaux d'affichage, rien non plus, pas une ligne pour annoncer les départs de TGV ou de TER qui partent d'habitude vers le grand ouest et le sud-ouest. Juste un bandeau qui communique sur le bug informatique.

"Tout est bloqué". Le problème c'est que certains voyageurs arrivent à la gare Montparnasse sans avoir connaissance du problème, faute d'avoir reçu un SMS ou un mail de la SNCF. C'est le cas de Marion et Vincent qui patientent entre colère et résignation. "Annulation de train, on n'est pas prévenu. On est arrivé du Luxembourg à la gare de l'Est, on vient de traverser Paris jusqu'à Montparnasse et aucun train. Tout est bloqué, on ne sait pas quoi faire", déplore la jeune femme. "C'est embêtant, quand on a des impératifs familiaux ou professionnels, c'est le bazar. Il faut s'adapter pour gérer le problème", renchérit son compagnon.

Les agents de la SNCF proposent bien souvent aux passagers d'aller à la gare d'Austerlitz où quelques départs sont prévus vers les destinations desservies par Montparnasse. Mais les gilets rouges sont incapables de leur dire s'il sera possible de monter dans un train. La SNCF conseille plutôt de reporter son voyage.

Impatience à Nantes. De l'autre côté de la ligne, à Nantes, l'énervement des voyageurs est aussi palpable. Depuis le début de l'après-midi, un seul train a pu prendre le départ et tous ceux qui le pouvaient sont montés dedans. Les voyageurs laissent éclater leur frustration. "On n'est pas content du tout !", s'exclame une dame à l'attention des agents SNCF débordés. "Ils ont invité tous les voyageurs à destination de Montparnasse à monter dans le train. J'avais un train à 16h mais vu que je n'ai aucune garantie sur mon propre train, je monte dans celui-ci", explique un passager. "C'est compliqué de reporter d'un jour."

Michel et son épouse, qui avaient un billet pour ce train en partance pour Paris, ont eux été invités à en sortir pour trouver une autre solution. Ils ont été jusqu'à l'aéroport où ils se sont cassés le nez avant de revenir à la gare pour voir leur train partir sans eux. "On est ballotté de droite à gauche et chaque agent de la SNCF nous dit des choses différentes. On est dans le flou", s'impatiente Michel.