À Lyon, les pubs prêts à accueillir les supporters irlandais

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans la ville qui accueille le huitième de finale de l'Euro France-Irlande, les bars ont fait le plein de Guinness pour accueillir les adversaires des Bleus.

REPORTAGE

Tout est fin prêt, à Lyon. Les joueurs de Didier Deschamps sont arrivés vendredi, pour préparer leur huitième de finale face à l'Irlande, prévu dimanche après-midi, à 15 heures. Mais ils ne sont pas les seuls à avoir fait le déplacement : les supporters des Verts, dont le potentiel festif n'est plus à démontrer, sont également présents et prêts à faire la tournée des bars. Dans les pubs de la ville, les commerçants s'attendent à une fête comparable à la Saint-Patrick.

"80 fûts de bière en réserve". "Ils vont être bien accueillis, je peux vous l'assurer !" affirme le manager du Johnny's Kitchen, dans la vieille ville. "On a 80 fûts de bière en réserve juste pour le weekend, et un staff prêt comme pas possible", précise le gérant. Dans les stocks, la fameuse Guinness, mais aussi "beaucoup de bière blonde" : "Normalement, tout le monde devrait être content !"

"Des supporters idéaux". Dans un autre pub, le Wallace, pas moins de 100 fûts ont été prévus pour le week-end. Mathieu, le responsable, n'est pourtant pas inquiet au sujet d'éventuels débordements : "Ce sont des supporters absolument idéaux, ils sécurisent les lieux eux-mêmes en fait", explique-t-il. "Quand ils arrivent dans un pub, s'il y a le moindre problème, c'est eux qui vont aller le régler parce qu'eux ont envie de passer une bonne soirée. C'est très très agréable", poursuit-il.

Esprit de revanche. Beaucoup de supporters sont déjà arrivés, et parient sur une victoire de l'Irlande face à l'équipe de France, qu'ils ne portent pas dans leur cœur, sept ans après la fameuse "handball" de 2009. "Les Français ne sont pas bons, votre parcours va s'arrêter à Lyon", explique Bryan. "On n'aime pas Thierry Henry", lâche le supporter. "On est venus pour toi Thierry, pour la revanche".