À Guzet-Neige, de la nivologie pour prévenir les avalanches

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans la station de Guzet-Neige, en Ariège, on procède à des tests de nivologie pour évaluer les risques d'avalanches sur le domaine skiable.

Autour de Guzet-Neige, station de ski de l'Ariège, 21 couloirs sont réputés sensibles aux avalanches. Pour les éviter, on s'en remet donc à la nivologie, science qui étudie la composition du manteau neigeux afin de déterminer comment les tenants de la station peuvent réagir pour sécuriser le domaine skiable quand c'est nécessaire.

La nivologie sert à déterminer les conséquences du passage d'un skieur sur le manteau neigeux. Pour ce faire, on sonde le terrain à l'aide d'une tige graduée. Puis, après avoir creusé, on analyse les différentes couches de neige. "Ça permet de déterminer ce qui va se passer si on exerce une pression sur le manteau neigeux", note Hakim Boufaïd, responsable de la station de Guzet-Neige, formé à la nivologie.

Si les relevés et l'étude des prélèvements de grains de neige laissent supposer qu'il y a un risque, la station prend des mesures. "Si ca va mal, on va évaluer la possibilité d'intervenir en déclenchant des avalanches, explique Hakim Boufaïd. Si on ne peut pas, on va informer nos clients que le hors piste est très dangereux et on va rendre des zones inaccessibles".

Des relevés envoyés à Météo France. Les relevés sont également transmis à Météo France, qui s'en sert pour déterminer le risque d'avalanches dans les différents massifs. Pour les Pyrénées, chaîne de montagnes ou se niche Guzet-Neige, il est actuellement de 3 sur une échelle de 5.