8 mai 1945 : Hollande commémore la fin de la seconde guerre mondiale

  • A
  • A
8 mai 1945 : Hollande commémore la fin de la seconde guerre mondiale
Le président Hollande a rendu hommage au général de Gaulle vendredi. @ AFP
Partagez sur :

70 ANS APRÈS - Les commémorations du 70e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie se sont déroulé vendredi matin au pied de l'Arc de Triomphe à Paris.

Il y a 70 ans, le 8 mai 1945, la Seconde guerre mondiale prenait fin avec la capitulation de l’Allemagne nazie. François Hollande a présidé vendredi matin les cérémonies de commémorations au pied de l'Arc de Triomphe à Paris.

Hommage au général de Gaulle. Le président a déposé une gerbe au pied de la statue du général Charles de Gaulle à Paris, donnant le coup d'envoi des cérémonies. Au son de la sonnerie aux morts, le président s'est recueilli quelques instants, en présence du Premier ministre Manuel Valls, des présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, Gérard Larcher et Claude Bartolone, ainsi que de membres de la famille du général de Gaulle.

Ravivage de la flamme et minute de silence. François Hollande a ensuite remonté les Champs-Élysées, jusqu’à l’Arc de Triomphe. Là, le chef de l’État a participé à un nouvel hommage. Passage en revue des troupes, dépôt d'une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu. Le président a ensuite procédé au traditionnel "ravivage de la flamme" sur la tombe du soldat inconnu, suivi d’une minute de silence puis de la Marseillaise et du Chant des partisans.

Un hommage du secrétaire d'Etat américain. Peu avant cette dernière phase des cérémonies, vers 10h30, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait accueilli le secrétaire d’État américain, John Kerry, pour un hommage aux morts, sous l'Arc. 

John Kerry est un bon connaisseur de l'histoire de l'Europe et notamment de la seconde guerre mondiale. Il est le plus francophile et francophone des secrétaires d'Etat américain, directement lié à la France via sa tante et son cousin germain Bruce Lalonde et une maison familiale en Bretagne. Sa mère née en France au début des années 20, de parents américains, avait été jeune infirmière à Paris en 1940.