600 millions pour les victimes de la tempête Klaus

  • A
  • A
600 millions pour les victimes de la tempête Klaus
Partagez sur :

Plus de trois mois après la tempête Klaus, les décrets concernant l'aide apportée aux victimes sont parus samedi au Journal officiel. Les prêts ne pourront toutefois être accordés que lorsque la France aura reçu le feu vert de Bruxelles.

Les forestiers du sud-ouest étaient en colère. Le Syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest s'étonnait mardi que les décrets permettant l'octroi des prêts promis par le gouvernement aux victimes de la tempête Klaus n'aient toujours pas été signés trois mois après les ravages. C’est aujourd’hui chose faite. Ils sont parus samedi au Journal Officiel.

Les sylviculteurs doivent encore attendre le feu vert de Bruxelles pour recevoir l’aide promise, les autorités européennes assimilant ce soutien à des aides d'Etat. Selon le ministère de l'Agriculture, l'accord devrait intervenir "au plus tard" à la mi juin.

Sur un milliard d'aides promis par le gouvernement français, 600 millions seront octroyés sous forme de prêts bonifiés. Les prêts seront consentis à un taux de 1,5 % sur une durée de trois ans à cinq ans maximum. Ils doivent aider au financement des coûts de mobilisation, de transport et de stockage des bois issus des parcelles sinistrées par la tempête qui a ravagé plus de 200.000 hectares dans les forêts d'Aquitaine, de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon.

Des prêts seront également accordés à des pépiniéristes forestiers et des entreprises de reboisement pour la reconstitution des forêts. Enfin, un troisième décret viendra en aide aux communes forestières dont le budget dépend en partie des coupes de bois.