5% des Français ont subi des violences

  • A
  • A
5% des Français ont subi des violences
Partagez sur :

Une étude de l’OND, publiée mardi, révèle une hausse des violences en France, notamment celles perpétrées dans le cadre familial.

Un Français sur vingt a subi au moins un acte de violence en 2007 ou 2008. L’enquête de victimation de l'Observatoire national de la délinquance (OND), publiée mardi, révèle que 5,1% de la population, soit 2.177.000 millions de personnes, disent avoir été victimes de violences pendant les deux années 2007-2008, sexuelles – 364.000 personnes – ou non – 1.939.000. Ce chiffre était de 4,9% sur la période 2006-2007.

Cette hausse s'explique par celle, "significative" selon l'OND, de la violence intrafamiliale. En effet, en 2007 et 2008, 1.048.000 violences (dont 142.000 sexuelles) ont été perpétrées dans le cadre familial, contre 978.000 (dont 169.000 sexuelles) en 2006-2007.

Les violences sexuelles sont en baisse,d’une manière générale – 364.000 contre 430.000 en 2006-2007. Cette baisse a pour origine celle des violences sexuelles subies par des hommes, tandis que celles subies par des femmes ont stagné. Les violences sexuelles intrafamiliales ont baissé de 16%.

"Moins de 10% des victimes déposent plainte", selon l’OND. La principale raison qui pousse une personne ayant subi des violences au silence est très variable : "Trouver une autre solution que la plainte" (60% des personnes citent cette raison comme la principale), "parce que ce n'est pas grave" (50%), "ça n'aurait servi à rien" (50%), "pour éviter des épreuves supplémentaires" (30%), "pour que ça ne se sache pas" (25%) ou "pour éviter les représailles" (15%). Les victimes sont environ 10% à déposer plainte si l'auteur est leur conjoint, et 8% s'il s'agit d'un autre membre de la famille. Hors cadre familial, le taux de plainte atteint près de 23%.

L'enquête de victimation de l’OND se penche également sur les atteintes aux biens des ménages (cambriolages, vols de véhicules, vandalisme) et aux vols personnels. Sur deux ans, la proportion de ménages déclarant avoir été victimes de vols a baissé de 10,6% à, à moins de 2.100.000. De même, les vols personnels, c’est-à-dire hors ménages, ont diminué de 14% à 1,2 million en 2007-2008.

Les enquêtes de victimation de l'OND, qui portent sur deux ans, sont réalisées par l'Insee. Elles complètent l'outil statistique des policiers et des gendarmes, basé sur des plaintes et des constats, et permettent d'interroger directement les Français sur leur vécu de faits de délinquance, selon l'OND.