300.000 euros de caution pour un cargo soupçonné de pollution

  • A
  • A
300.000 euros de caution pour un cargo soupçonné de pollution
Partagez sur :

Le procureur de la République de Brest a fixé à 300.000 euros le montant de la caution que doit verser le cargo libérien Matterhorn, avant d'être autorisé à quitter le port de Brest. Soupçonné d'une pollution volontaire en mer, il avait été intercepté lundi soir par la Marine nationale.

300.000 euros. C'est le montant de la caution que doit verser le cargo libérien Matterhorn avant d'être autorisé à quitter le port de Brest, a annoncé mardi le procureur de la République de Brest. Le commandant sera convoqué ultérieurement devant le tribunal correctionnel de Brest.

Le Matterhorn, cargo réfrigéré de 115 mètres de long, a été surpris lundi soir par un avion des douanes dans le rail d'Ouessant avec, dans son sillage, une pollution par hydrocarbures de 22 km de long et 200 m de large. Le bateau qui avait quitté le port russe de Kaliningrad devait rejoindre Las Palmas, en Espagne.

Sommé de se dérouter, il avait dans un premier temps poursuivi sa route dans le golfe de Gascogne. Ce sont des militaires français qui ont finalement convaincu le navire de dérouter sa route.