28 tirailleurs sénégalais naturalisés : Pour Hollande, "ce ne sont que des retrouvailles"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a présidé samedi, à l'Elysée, la cérémonie de naturalisation de 28 anciens tirailleurs sénégalais.

Le jour tant attendu est arrivé : celui de la reconnaissance. Quelque 28 anciens tirailleurs sénégalais viennent d'être naturalisés Français samedi. François Hollande a remis le décret à ces hommes, qui ont entre 79 et 91 ans, lors d'une cérémonie à l'Elysée. 

"Vous n'êtes jamais partis". Sous les dorures et les lustres en cristal de la salle de fêtes de l'Elysée s'est tenue une cérémonie chargée d'émotion, qui a débuté par les témoignages de tirailleurs sénégalais sur grand écran. Puis François Hollande est revenu sur l'implication de ces hommes pour la France et la perte de leur nationalité lors de l'indépendance : "ce ne sont que des retrouvailles, leur a-t-il dit, vous n'êtes jamais partis".

Porter le drapeau de la "liberté". "Aujourd'hui, j'accueille 28 hommes dans la nationalité française. La France est fière de vous accueillir comme vous avez, vous, été fiers de porter son drapeau, celui de la liberté", a déclaré le chef de l'Etat lors de son discours. François Hollande leur a remis leurs papiers, un à un, et leur a serré la main. Ils sont 23 Sénégalais, deux Congolais, deux Centrafricains, et un Ivoirien à avoir été naturalisés Français, après avoir fait  la guerre d'Indochine ou la guerre d'Algérie sous le drapeau français.

Cette naturalisation est accueillie avec joie par ces tirailleurs qui l'attendaient depuis un demi-siècle. "Ça représente pour nous une grande fierté d'être à nouveau réintégrés dans notre nationalité. Nous avons l'impression que pendant un moment, les gens ont oublié le devoir de mémoire. Nous avons été incorporés Français, nous avons combattus en tant que Français, c'est justice qui nous est rendue", a déclaré l'un d'entre eux au micro d'Europe 1.