217 noyades enregistrées depuis le 1er juin

  • A
  • A
217 noyades enregistrées depuis le 1er juin
Partagez sur :

Défaut de surveillance et imprudences sont à l'origine de nombreux décès.

217 personnes se sont noyées accidentellement entre le 1er juin et le 9 août, en France, d'après les résultats intermédiairesde l'enquête de l'Institut de veille sanitaire (InVS).Soit une moyenne de 3 décès par jour.

Dans le détail, les noyades sont principalement survenues en mer, dans la bande des 300 mètres (un décès sur trois), ainsi que dans des cours d’eaux (un décès sur quatre). Les piscines privées familialesreprésentent, elles, 10% des décès.Bébés (16 décès en-dessous de cinq ans) et enfants (6 décès entre 6 et 12 ans) ne sont pas les seuls concernés par ces noyades : les tranches d’âge 25-44 ans (25 décès) et 45-64 ans (40 décès) sont les plus représentées parmi les décès.

Raisons avancées : un défaut de surveillance pour les plus jeunes, des imprudences pour les 25-44 ans (baignade en zone interdite...) ou encore une mauvaise estimation de sa condition physique.

"Beaucoup de baigneurs surestiment leur résistance physique, notamment après 60 ans", explique le docteur Bertrand Thélot de l’Institut de veille sanitaire. Ecoutez-le au micro Europe 1 d’Anne Le Gall :



La prévention demeurant le premier moyen de protection contre les noyades accidentelles, l'Inpes édite une nouvelle brochure sur les différentes précautions à adopter. Elle est également disponible dans les préfectures, les offices de tourisme ainsi qu'aux péages d'autoroute