2014, année la plus chaude en France depuis 1900

  • A
  • A
2014, année la plus chaude en France depuis 1900
@ AFP Nicolas Tucat
Partagez sur :

METEO - En 2014 en France, les températures auront été très douces sur l'ensemble des régions, sans période de fortes chaleurs mais avec un nombre de jours de gel très inférieur à la normale.

Chaud, chaud ! 2014 aura bien été l'année la plus chaude observée en France depuis 1900, a confirmé Météo-France. Une année record aussi pour la Grande-Bretagne, la Belgique, l'Espagne et l'Allemagne. La température moyenne annuelle sur l'Hexagone (13,8°C) a dépassé de 1,2°C la normale (mesurée sur la période 1981-2010), observe l'organisme. L'année 2014 aura ainsi été plus chaude encore que 2011 (+1,1°C) et 2003 (+1,0°C).

Chez nos voisins aussi. "L'année écoulée est également une année record chez nos voisins européens comme la Grande-Bretagne et l'Espagne", ainsi qu'en Allemagne et en Belgique où la température moyenne annuelle a dépassé la normale de 1,4°C, ajoute Météo-France dans son "bilan climatique définitif 2014", confirmant des prévisions publiées mi-novembre et mi-décembre. Ces records s'inscrivent dans une tendance au réchauffement très nette, les 15 années les plus chaudes observées en France depuis le début du XXe siècle l'ayant toutes été au cours des 25 dernières années.

>> ECOUTER : Jean-Charles Hourcade : "les pics de chaleurs augmenteront au fil du siècle"

Des exceptions en mai, juillet et août. En 2014 en France, les températures auront été très douces sur l'ensemble des régions, sans période de fortes chaleurs mais avec un nombre de jours de gel très inférieur à la normale, battant même des records de rareté à Paris, Lyon ou Besançon. La quasi-totalité des mois ont présenté des températures nettement supérieures aux normales, à l'exception de mai et juillet, proches des normales, et du mois d'août, particulièrement frais, rappelle Météo-France. Le premier coup de froid de l'hiver est quant à lui intervenu tardivement, fin décembre.

Moins de gel. Paris a connu le 28 décembre sa première gelée depuis plus d'un an et n'aura finalement subi que deux jours de gel au total au cours de cette année. Le thermomètre est descendu en dessous de 0°C pendant trois jours à Brest (normale : 16 jours de gel par an), 5 jours à Marignane (normale : 25 jours), 12 jours à Lyon (normale : 50 jours), 17 jours à Tarbes (normale : 41 jours), 27 jours à Clermont-Ferrand (normale : 64 jours) et 29 jours à Strasbourg (normale : 66 jours), énumère Météo-France. En moyenne sur la France et sur l'année, la pluviométrie a été supérieure à la normale de plus de 10%, d'après ce bilan.

>> LIRE AUSSI - Paris bat son record de chaleur de 1880