2 adolescents peut-être auteurs des tirs sur le Tour

  • A
  • A
2 adolescents peut-être auteurs des tirs sur le Tour
Partagez sur :

Deux coureurs du Tour de France ont été touchés sans gravité vendredi par des tirs d'origine inconnue lors de la 13e étape entre Vittel et Colmar.

Les deux coureurs du Tour de France légèrement blessés par des coups de feu lors de l'étape Vittel-Colmar ont déposé plainte pour "faits de violence volontaire avec arme", a indiqué samedi le procureur de Colmar Pascal Schultz. Lors d'un point presse, il a précisé que le ou les auteurs n'ont pas été interpellés. Les enquêteurs, a-t-il dit, ont recueilli le témoignage d'un coureur faisant état de deux jeunes, d'environ 16 ou 17 ans qui se seraient cachés derrière un arbre.

"C'est l'oeuvre d'un pistolet ou d'une arme à air comprimé", a expliqué Pascal Schulz :



"Plusieurs coureurs ont par ailleurs témoigné avoir entendu "entre trois et cinq tirs sourds", a ajouté le procureur. L'enquête en flagrance a été confiée à la section de recherches de Strasbourg et à la brigade de Colmar. Alors qu'ils progressaient au 165e kilomètre de l'étape, dans le petit col du Bannstein dans le Haut-Rhin, l'Espagnol Oscar Freire (Rabobank) a été blessé par un plomb, qui lui a ensuite été retiré dans une jambe, et le néo-zélandais Julian Dean (Garmin) touché légèrement à un doigt de la main gauche. Les deux coureurs devaient être au départ, samedi, de la 14e étape Colmar-Besançon.