14-Juillet : plus de 11.000 membres des forces de sécurité et un drone mobilisés à Paris

  • A
  • A
14-Juillet : plus de 11.000 membres des forces de sécurité et un drone mobilisés à Paris
Des soldats américains défilant sur les Champs-Elysées le 10 Juillet lors de répétitions des festivités de la Fête nationale.@ Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :

Un important dispositif de sécurité sera déployé dans la capitale qui doit accueillir des dirigeants étrangers la veille et le jour même de la Fête nationale.

Onze mille policiers et gendarmes et un drone de type Reaper seront mobilisés jeudi et vendredi à Paris pour assurer la sécurité des festivités du 14-Juillet et des personnalités étrangères invitées, dont le président américain Donald Trump. Trois attentats et tentatives d'attentat sur les Champs-Elysées et sur le parvis de Notre-Dame, qui ont coûté la vie à un policier, ont rappelé depuis avril la persistance de la menace terroriste, de même que la récente arrestation dans le nord de la France et en Belgique de plusieurs hommes soupçonnés de préparer une action violente.

Trump et Merkel à Paris.Donald Trump assistera vendredi au traditionnel défilé militaire sur les Champs-Elysées à l'invitation d'Emmanuel Macron. La chancelière allemande Angela Merkel sera également présente, à l'occasion de la tenue la veille, à Paris, d'un conseil des ministres franco-allemands. Selon le préfet de police Michel Delpuech, 3.500 policiers et gendarmes assureront la sécurité du défilé et 1.900 seront mobilisés le soir pour la sécurisation du concert et du feu d'artifice tiré de la Tour Eiffel sur le thème des Jeux Olympiques d'été de 2024, auxquels Paris est candidate. S'y ajouteront 2.600 à 2.900 autres membres des forces de l'ordre pour renforcer la sécurité de l'agglomération parisienne, les 1.000 militaires de l'opération Sentinelle à Paris, 2.500 sapeurs pompiers, pièce maîtresse d'un important dispositif de secours, six bateaux de surveillance fluviale sur la Seine et 275 agents privés. 

Un drone et deux zones de protection. L'armée de l'air fournira une couverture aérienne, avec notamment un drone de fabrication américaine Reaper, qui a effectué son premier vol au-dessus du territoire français le 4 juillet. Il sera piloté de la base aérienne de Cognac. Un système de détection et de neutralisation de drones malveillants sera également mis en place, a précisé Michel Delpuech lors d'une conférence de presse. Le préfet de police a créé deux zones de protection et de sécurité, l'une sur les Champs-Elysées pour le défilé, l'autre sur le Champs de Mars pour le concert et le feu d'artifice. Les accès de ces zones seront protégés par des véhicules et des plots de béton pour empêcher toute intrusion de voiture ou camion béliers. Les personnes souhaitant y entrer devront se soumettre à un contrôle et à une fouille de leurs bagages ou sacs par les forces de l'ordre.

Arrêtés et interdictions. Le préfet a promulgué des arrêtés interdisant la vente et le transport d'articles pyrotechniques du 8 au 15 juillet à Paris et dans les départements limitrophes. Un autre arrêté bannit la vente au détail et le transport de combustibles domestiques, dont le gaz, et de produits pétroliers dans le même périmètre du 11 au 15 juillet. Il sera enfin interdit d'introduire dans les deux zones de protection et de sécurité tout objet susceptible de constituer une arme ou un projectile, ainsi que des boissons alcoolisées.