Intempéries : la tempête Adrian balaye la Corse, 26 départements sous la neige

  • A
  • A
Partagez sur :

La Corse était balayée lundi par une tempête d'une "ampleur exceptionnelle", tandis que de fortes neiges ont commencé à tomber sur le centre et l'est du pays. 

L'ESSENTIEL

Les intempéries ont fait un retour en force sur l'Hexagone. Les deux départements corses, un temps placés en vigilance rouge lundi par Météo-France en raison de vents violents, ont été balayés par la tempête Adrian. Par ailleurs, les premières fortes neiges de la saison ont commencé à tomber sur 26 départements du centre et de l'est du pays, tandis que le Var et les Alpes-Maritimes ont connu lundi des averses orageuses. 

Les informations à retenir :

  • Les deux départements de Corse ont été balayés par un épisode tempétueux. 

  • Les premières grosses neiges de l'hiver ont commencé à tomber sur 26 départements de l'Est et du Centre. 

  • Enfin, le Var et les Alpes-Maritimes ont connu de fortes averses orageuses lundi. 

La Corse balayée par la tempête Adrian 

Une tempête "d'une ampleur exceptionnelle". Placée en alerte rouge aux vents violents, la Corse s'est barricadée lundi. La tempête Adrian se situait lundi soir entre l'île et le continent, les rafales les plus fortes sont passées et le vent a commencé à faiblir, a annoncé Météo-France qui a levé la vigilance rouge "vents violents" sur l'ensemble de l'île tard dans la soirée. L’Île de Beauté avait été placée en alerte rouge en prévision d'une tempête "d'une ampleur exceptionnelle", selon Météo-France. C'est la première fois de son histoire que la Corse du Sud était placée en vigilance rouge. Les deux départements restent toutefois en vigilance orange pour les orages, vents, pluies-inondations, et vagues-submersions. La zone orageuse très active a quitté la Corse, mais de fortes averses de pluie restent présentes.



L'île barricadée. Les quatre aéroports corses ont été fermés lundi, ainsi que tous les ports, a annoncé la préfète de Corse, Josiane Chevalier. 180 passagers en partance pour Paris sont restés bloqués à l'aéroport d'Ajaccio. Le trafic ferroviaire a lui aussi été suspendu jusqu'à mardi matin. La préfecture de région avait pris un arrêté de fermeture des commerces et de toutes les administrations en contact avec le public. La ville d'Ajaccio, presque déserte lundi, avait annoncé la fermeture de ses crèches et centres de loisirs dès dimanche soir. Quelque 300 personnes ont été évacuées préventivement de deux campings dans la région de Vico, en Corse du Sud.

Chutes d'arbres et coupures d’électricité. Les rafales de vent, qui ont dépassé les 160 km/h sur le Cap Corse et les 190 km/h à Bonifacio, ont provoqué de nombreuses chutes d'arbres sur l'île ainsi que des coupures d'électricité : 16.500 clients sur l'île ont été privés d'électricité, selon EDF. Des phénomènes de trombes et de tornades ont également été constatés, comme à Porto-Vecchio et Aleria. La dépression Adrian est accompagnée de vents tempétueux qui génèrent de très fortes vagues sur l'ouest de l'île en soirée et début de nuit. 





"La consigne est vraiment de ne pas circuler, de rester chez soi, les habitations sont dans ce cas le meilleur moyen de se protéger", a prévenu sur Europe 1 le préfet de Haute-Corse, Gérard Gavory. "Aucune victime n'est à déplorer", précisait toutefois la préfecture de Corse sur son site Internet en début de soirée. 

L'Est et le Centre sous la neige

800 voitures bloquées. Par ailleurs, 26 départements de la moitié est de l'Hexagone, des Ardennes jusqu'au Tarn, en passant par le Massif central, ont été placés pour leur part en vigilance orange "neige-verglas" lundi. Les premières fortes chutes de neige de la saison ont commencé à semer la pagaille sur les routes. 800 véhicules étaient bloqués, voire abandonnés, lundi soir sur plusieurs routes départementales de Haute-Loire et sur la RN 88, selon la préfecture qui déplore que ces véhicules "non équipés bloqués au bord de la route empêchent ou contrarient l'accès des moyens de déneigement et de secours". Des hébergements d'urgence ont été ouverts pour accueillir les personnes dont les véhicules ne sont pas en état de circuler. Par ailleurs, 1.350 personnes étaient également privées d'électricité, essentiellement dans les communes de Retournac, Saint-Pal-en-Chalancon et Beaux.

Des équipements spéciaux pour les camions. Dans le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire et le Cantal, les véhicules de plus de 7,5 tonnes doivent obligatoirement rouler avec des équipements spéciaux jusqu'à mardi 6 heures. À Saint-Etienne, le maire a également interdit la circulation des poids lourds de plus de 12 tonnes intra muros "jusqu'à la fin de l'alerte orange". Il est également prohibé de se rendre dans les parcs, jardins et enceintes sportives de la ville. La métropole de Lyon a déclenché son dispositif de viabilité hivernale pour la nuit avec notamment le salage des axes routiers.





Jusqu'à 50 cm de neige attendus localement. Selon Météo-France, qui relève la précocité de cet épisode neigeux, des précipitations parfois soutenues doivent s'abattre sur l'Auvergne, avec une limite pluie-neige qui pourra baisser jusqu'en plaine dans la nuit de lundi à mardi. Les flocons continueront de tomber durant la nuit sur la Haute-Loire, la Lozère, la Loire, le Puy-de-Dome, le Cantal, l'Aveyron, la Corrèze et la Creuse. Les chutes de neige gagneront ensuite Rhône-Alpes, la Bourgogne, l'est du Centre, la Champagne, les Ardennes. D'ici mardi matin, on peut attendre "des quantités de neige de 15 à 30 cm (localement 50 cm) au-dessus de 800 à 1.000 m et au moins 5 à 10 cm au-dessus de 500 m, voire plus bas", prévient l'opérateur météo. 

Averses orageuses dans le Sud-Est

Sur les Alpes-Maritimes et le Var, qui étaient placés en alerte orange aux orages et inondations lundi, les pluies continuaient dans la soirée mais l'activité orageuse s'est estompée. Dans le Var notamment, les secours ont dû intervenir à de multiples reprises. À Roquebrune, les pompiers ont procédé à l'évacuation d'un quartier résidentiel, tandis qu'une zone commerciale a été entièrement bouclée à Fréjus. La circulation était compliquée sur tout le réseau secondaire du département, en raison de cours d'eau dont le niveau montait. À Tanneron, une résidence a été fortement endommagée par le passage d'une mini-tornade, et ses habitants devront être relogés pour la nuit. Le suivi d'alerte a été levé par Météo-France pour les Alpes-Maritimes, mais était maintenu lundi soir pour le Var. 

Tempête mortelle en Italie. La vague de mauvais temps qui frappe également l'Italie depuis dimanche a fait cinq morts lundi et provoqué la fermeture de nombreuses écoles, tandis que l'eau a atteint un niveau historique à Venise. Une grande partie de l'Italie était en état d'alerte en raison de la conjonction de vents violents, fortes précipitations et grandes marées : rouge dans le nord (Ligurie, Lombardie, Vénétie, Frioul, Trentin) et dans les Abruzzes (centre), orange sur une bonne partie du reste de la péninsule et en Sicile.