Une nouvelle exoplanète rocheuse "proche" de la Terre

  • A
  • A
Une nouvelle exoplanète rocheuse "proche" de la Terre
HD 219134b, telle qu'elle pourrait être@ AFP/NASA/JPL
Partagez sur :

Des chercheurs belges et suisses ont découvert un nouveau système de planètes à "seulement" 21 années-lumières de la Terre.

Elle est proche de la Terre, est rocheuse et peut être "une mine d'or" pour la science, selon la Nasa. Une équipe d'astronomes des universités de Liège en Belgique et de Genève en Suisse ont publié jeudi les résultats de leur recherche sur un nouveau système d'exoplanètes (le nom donné aux planètes hors du système solaire). Ils y ont découvert "HD 219134b", une exoplanète tellurique à seulement 21 années-lumières de la Terre. Il s'agit de la planète de ce type la plus proche que l'on connaisse.

En orbite autour de l'étoile située dans la constellation de Cassiopée (le W visible dans notre ciel), les astronomes ont repéré au total quatre exoplanètes, inconnues jusque-là. L'une d'elles a particulièrement retenu leur attention : "Lorsque les premières mesures indiquèrent qu'une des planètes orbitait autour de l'étoile en trois jours, nous avons immédiatement demandé à la Nasa du temps d'observation avec le télescope spatial américain Spitzer", explique Ati Motalebi, coauteure de l'article.

Une super-terre très chaude. Coup de chance. Quand on la regarde depuis la Terre, l'exoplanète passe devant son étoile, ce qui crée à chaque passage une mini-éclipse. Une aubaine pour les chercheurs. L'ombre que l'exoplanète laisse en passant devant son étoile permet d'estimer son rayon, mais aussi sa densité et sa masse. Il résulte de toutes ces mesures que la planète est 4,5 fois plus massive que la Terre, avec un diamètre 1,6 plus grand. Sa densité est proche de celle de notre Terre et elle est de composition terrestre. HD 219134b pourrait-elle être une nouvelle Terre et abriter la vie ?

Non, car il y a un hic. HD 219134b est chaude, très chaude. "La température est d'environ 700 degrés Kelvin (427°C). C'est probablement un monde de lave fondue ... pas compatible avec la vie", explique Stéphane Udry, astronome à l'Observatoire de Genève.

Une source d'information "hors du commun". Désormais, les chercheurs attendent de pouvoir observer les autres exoplanètes du système et notamment deux "super-terres", appelées ainsi car elles ont une taille comparable à celle de la Terre. Ils pourront ainsi définir leur densité et donc si elles sont rocheuses, gazeuses ou bien une combinaison des deux. "Pouvoir définir la composition de trois super-terres dans un même système proche fournirait une source d'information hors du commun sur la formation des systèmes planétaires et la composition de leurs membres, en particulier des super-terres", s'enthousiasme Stéphane Udry. Quant à vous, vous ne pourrez pas les observer même avec un bon téléscope. Mais vous pouvez voir leur étoile, par ciel bien noir, à l'une des extrémités du W de Cassiopée.