Une licorne préhistorique disparue plus tard qu'on ne le pensait

  • A
  • A
Une licorne préhistorique disparue plus tard qu'on ne le pensait
Image d'illustration.@ THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Partagez sur :

Selon des chercheurs, un rhinocéros ressemblant à une licorne aurait vécu il y a "seulement" 26.000 ans en Sibérie.

Il n'avait sans doute pas l'élégance de la licorne... mais il en avait la corne. Elasmotherium sibiricum, un rhinoceros géant, a vécu durant la préhistoire. Mais une étude récente a revu radicalement la date de sa disparition grâce à une analyse au carbone 14 d'un squelette retrouvé en Russie, a rapporté mardi Sciences et Avenir.

Une corne de 1,5 mètre. L'animal en imposait avec ses quatre tonnes, soit deux fois plus que les rhinocéros contemporains. Et sa corne, faite de kératine, était tout aussi impressionnante avec 1,5 mètre de long. Le spécimen analysé par les scientifiques a été découvert en Sibérie au 19e siècle. Malgré l'ancienneté de cette découverte, il a réussi à étonner les scientifiques. Alors que ces derniers pensaient que ce drôle de rhinocéros avait disparu il y a 350.000 ans, leur étude parue dans l'American Journal of Applied Sciences, conclut qu'en réalité, la "licorne" a vécu ses derniers instants il y a 26.000 ans "seulement".



Échapper à la glaciation. Pour expliquer ce bond dans le temps, le directeur de l'étude, Andreï Valerievitch Shpansky suppose que "le sud de la Sibérie devait être un refuge pour lui", un endroit "où il a pu survivre plus longtemps que n'importe quel autre rhinocéros préhistorique". En période glaciaire, la "licorne" préhistorique aurait donc été capable de migrer dans des régions plus clémentes pour échapper à la disparition. Mais cette étude soulève par conséquent une autre question : si ce ne sont pas les grands froids qui ont tué Elasmotherium sibiricum, serait-ce alors l'humain ?