Un lycéen britannique détecte une erreur de la Nasa

  • A
  • A
Un lycéen britannique détecte une erreur de la Nasa
L'astronaute Thomas Pesquet à l'extérieur de la station spatiale internationale.@ Photo d'illustration : Joe McNally / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Alors qu'il participait à un projet scolaire à partir de données collectées sur la station spatiale internationale, un jeune Britannique a été intrigué par un chiffre qui lui semblait faux...à raison.

A seulement 17 ans, Miles Soloman, un lycéen britannique a quelque peu épaté la Nasa. Dans le cadre d'un projet scolaire où il devait travailler à partir de données collectées sur station spatiale internationale (ISS) par la Nasa, le jeune homme a découvert une anomalie.

Une chiffre erroné. L'adolescent travaillait sur le projet intitulé "Timpix", en référence à l'astronaute Tim Peake. Il s'agissait en fait d'analyser le niveau de radiation auquel l'astronaute avait été exposé lors de son séjour à bord de l'ISS, du 15 décembre 2015 au 18 juin 2016. En analysant les tableurs de vastes données récoltées à l'aide d'un capteur, Miles Soloman est interpellé par un chiffre qui lui semble erroné. "J'ai rapidement vu que là où aucune énergie n'aurait dû être détectée, les cellules affichaient la valeur -1, et que ce devait être une erreur", a-t-il indiqué à la chaîne de radio britannique BBC Radio 4

Une erreur qui se produisait plusieurs fois par jour. Le lycéen et son professeur de physique font alors part de leur découverte à la Nasa. L'administration spatiale était certes au courant, mais n'avait pas pris la mesure de l'ampleur de l'erreur. Alors que les ingénieurs américains pensaient qu'elle avait lieu une à deux fois par an, le jeune homme a pu démontrer qu'en réalité, le problème se produisait... plusieurs fois par jour.