T-Rex à Paris : "un chat bondissant avec 80 dents de 20 centimètres de long"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Bruno David, président du Muséum national d’Histoire naturelle, le squelette de Trix, un Tyrannosaurus Rex, exposé au jardin des plantes de Paris, est comparable à la venue d'un tableau original de Michel-Ange en France.

INTERVIEW

"On a l'impression que c'est un gros chat de 12,5 mètres de long qui va vous bondir dessus". Invité d'Europe 1 Bonjour mercredi Bruno David, paléontologue et président du Muséum national d'histoire naturelle naturelle revient sur Trix, ce squelette de Tyrannosaurus Rex qui est la pièce maîtresse de l'exposition "Un T.Rex à Paris" qui se tient au jardin des plantes, du 6 juin au 2 septembre 2018.

Un crâne de plus d'1,5 mètre de long. "Trix est montée dans une position d'attaque : quand vous êtes en face, d'elle vous avez l'impression qu'elle vous regarde, c'est très impressionnant", confie Bruno David au micro d'Europe 1. Âgée de 67 ou 68 millions d'années, ce squelette composé de 250 ossements, pour 12,5 mètres de long, 4 mètres de haut et près de 8 tonnes de son vivant à de quoi inquiéter. "Le T-Rex est le plus carnassier qui n'a jamais vécu sur Terre", rappelle le spécialiste. "Son crâne fait plus d'1,5 mètre de long, celui d'un lion c'est 30 centimètres, vous voyez un peu la différence". Mais Trix a au moins un point commun avec les félins d'aujourd'hui : la technique de chasse. "Les T-Rex étaient vraiment de gros chats bondissants avec 80 dents, chacune faisant 20 centimètres de long", dévoile Bruno David.

"50 kilogrammes de viande par jour". Mais si Trix fascine autant, c'est aussi parce que les squelettes de T-Rex sont extrêmement rares : "Il n'y en a que deux ou trois qui sont presque complets", rappelle le paléontologue. "75% du squelette de Trix est vrai. Pour moi c'est comme si on faisait venir un original de Michel-Ange en France, il y a aurait la queue au Louvre. J'espère qu'il y aura la queue au Muséum national d'Histoire naturelle pour voir Trix". D'autant qu'en plus du squelette de cette prédatrice morte à une trentaine d'années, le Muséum a prévu des activités parmi lesquelles une balance : "Trix mangeait environ 50 kilogrammes de viande par jour, nous avons donc mis en place une balance géante pour que les gens montent dessus et que l'on puisse calculer combien de jours on aurait pu nourrir Trix avec tous les visiteurs", explique Bruno David. Avant de glisser dans un rire : "Vous pouvez y monter en famille".