Selfie à l'appui, Thomas Pesquet montre qu'il n'est pas dans un "hangar"

  • A
  • A
Selfie à l'appui, Thomas Pesquet montre qu'il n'est pas dans un "hangar"
L'astronaute européen séjourne dans l'ISS depuis le 20 novembre.
Partagez sur :

L'astronaute français a voulu tordre le cou aux théories complotistes qui affirment notamment que la Station spatiale internationale n'existe pas.

L'astronaute français Thomas Pesquet a posté sur les réseaux sociaux un selfie de sa récente sortie dans l'espace à l'intention des "fans de la théorie du complot persuadés" qu'il se trouve en fait "dans un hangar sur Terre". Ce clin d’œil fait suite à certains commentaires sur Internet assurant notamment que la Station spatiale internationale (ISS) n'existe pas ou que la Terre est plate. Certains internautes affirment aussi que les astronautes de l'ISS sont filmés en studio devant un écran vert.

Un clin d’œil aux complotistes. Sur la photo postée jeudi sur le compte Twitter de l'astronaute (@Thom_astro), on voit Thomas Pesquet en scaphandre, avec en second plan la Station et en toile de fond la courbure de la Terre. "Voilà pour les fans de la théorie du complot persuadés qu’on est dans un hangar sur Terre… À moins que cette photo soit truquée aussi ;) #troll", ajoute l'astronaute avec humour et sans grandes illusions sur sa capacité à convaincre les sceptiques.



"La culture du doute". "A l'Agence spatiale européenne, nous sommes très habitués à la théorie du complot autour des vols habités, ou de l'atterrissage sur la Lune qui n'aurait jamais existé", indique Jules Grandsire, responsable de la communication des astronautes européens. "Le selfie de Thomas est un petit clin d’œil à cette culture du doute". L'astronaute européen séjourne dans l'ISS depuis le 20 novembre. Il a effectué sa première sortie dans l'espace le 13 janvier.