Pluton, ses montagnes, ses canyons et ses falaises

  • A
  • A
Pluton, ses montagnes, ses canyons et ses falaises
@ AFP PHOTO / HANDOUT / NASA
Partagez sur :

Des montagnes de belle taille et de la glace : voilà ce qu'on peut trouver sur Pluton, selon les images inédites envoyées par la sonde New Horizons.

Ces documents "surpassent largement" toutes les espérances des scientifiques. La sonde New Horizons, qui a survolé Pluton mardi, a envoyé de nouvelles photos de sa surface et de sa principale lune, Charon. On y voit notamment une chaîne de montagnes plutôt hautes.

Aucun impact de cratère. Cette chaîne culmine par endroit à 3.500 mètres, soit à peu près la taille des Rocky Mountains, dans le Colorado, aux Etats-Unis. "Cela nous montre que la croûte glacée de Pluton est assez solide pour soutenir de hautes montagnes comme celles-ci", selon John Spencer, l'un des chercheurs de la mission. L'image, zoomée et très précise, montre une zone de 250 km de large. "Le plus incroyable pour moi au niveau géologique est que cette image zoomée, qui montre une zone de 250 km de large, ne montre aucun impact de cratère, alors que Pluton se situe dans la ceinture de Kuiper et est donc régulièrement bombardée de débris", insiste le chercheur.

Les montagnes de Pluton, autrefois considérée comme une planète à part entière, puis reclassée en "planète naine", se seraient formées il y a environ 100 millions d'années. Elle seraient donc des petites jeunettes dans notre système solaire, qui est vieux de plus de 4,5 milliards d'années. Cela signifie aussi que Pluton pourrait bien avoir encore une activité géologique, indique la Nasa.

Sur Charon, "Le Mordor". New Horizons a également envoyé des clichés de Charon, la principale lune de Pluton.



Cathy Olkin, directrice adjointe du projet, décrit l'astre en ces termes : "c'est un petit monde sur lequel on voit une vaste zone foncée au pôle nord, qu'on a surnommé 'Le Mordor' [comme dans le monde des ténèbres du "Seigneur des Anneaux", NDLR], il y a des falaises, des canyons dont un fait probablement 10 km de profondeur...". 

Les scientifiques ne sont pas au bout de leurs surprises : il faudra au total 16 mois à la sonde pour leur transmettre les données collectées en quelques heures pendant son survol de Pluton. 

Les précisions sur cet événement scientifique avec Alain Cirou : 


VIDÉO – La sonde New Horizons survole Plutonpar Europe1fr