Piton de la Fournaise : retour (provisoire) au calme

  • A
  • A
Piton de la Fournaise : retour (provisoire) au calme
Une coulée de lave du Piton de la Fournaise, le 19 mai dernier, sur l'île française de la Réunion, dans l'océan Indien. L'éruption avait commencé le 17 mai. @ RICHARD BOUHET / AFP
Partagez sur :

L’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise, redoutant une éruption, est passé en alerte 1 depuis lundi. Mais le retour au calme semble se confirmer pour l'instant. 

Les signes de lundi annonçaient une éruption prochaine, "à plus ou moins brève échéance". Les conclusions, lundi, de l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise, chargé de surveiller l'évolution du volcan réunionnais, n'étaient pas rassurantes. Deux signes avant-coureurs d'une "probable" éruption : l'observatoire enregistrait ces derniers jours une augmentation du nombre de séismes de faible intensité localisés sous le sommet du volcan à faible profondeur (90 séismes de faible magnitude, à 1500 mètres sous le sommet) ainsi que des déformations persistantes sur le bord Nord du cratère. Les séismes de plus en plus rapprochés sont le signe que le magma cherche à sortir du massif. Dans ces conditions, le préfet de l'île a décidé de mettre en œuvre la phase d'alerte 1 correspondant au stade d'une "éruption probable", depuis lundi à 14h, a-t-on appris via un communiqué.

L'activité sismique revenue à la normale pour l'instant. Le site http://www.fournaise.info/ note pourtant un retour au calme sans que l'on sache pourtant s'il sera durable.

L’accès de fièvre du volcan "n’a duré qu’une heure", précise le site internet du Journal de l'île, clicanoo.re, ajoutant que "si ce calme se confirmait dans les tout prochains jours, l’interdiction d’accès ne pourrait être maintenue durablement, pour des raisons de crédibilité". 

Des mesures à destination du public. Quand une éruption est pressentie, l'observatoire prévient immédiatement la préfecture qui, avec l’aide des services de la Protection civile, doit prendre la mesure de  maintenir ou lever la fermeture.Cette fois, "l'accès du public à la partie haute de l'enclos du Piton de la Fournaise est interdit jusqu'à nouvel avis, (...) ainsi que le poser d’hélicoptère dans la zone du volcan", précisait lundi la Préfecture de la Réunion. La mesure n'a pas été levée pour l'instant. "La vigilance volcanique permet de maintenir l’enclos ouvert au public en limitant les risques : les randonneurs sont tenus de rester sur les itinéraires balisés autorisés, ce qui permet d’éviter leur éparpillement et des difficultés à les localiser en cas d’alerte", explique clicanoo.re.

La dernière éruption a eu lieu le 17 mai. Le Piton de la Fournaise est entré deux fois en éruption cette année, en février pendant douze jours et pour la dernière fois le 17 mai 2015, pendant quatorze jours.

La dernière grande éruption remonte à avril 2007. L'épisode a été considéré comme une éruption majeure dans l'histoire du volcan, au cours de laquelle une quantité énorme de magma est sortie pour se déverser en mer.