Rosetta : Philae s'est posé, et après ?

  • A
  • A
Partagez sur :

ODYSSÉE DE L'ESPACE - Le robot Philae s'est détaché de la sonde Rosetta et s'est posé mercredi sur une comète à 500.000 kilomètres de la Terre. Que va-t-il faire maintenant ?

20 ans de projet, 10 ans de vol, sept heures de suspense, plus qu'une mission, c'est une page de l'histoire spatiale qui se tourne avec la réussite de l'opération Rosetta. Avec ce projet européen, c'est la première fois que l'humain envoie un objet sur une comète. "Un grand pas pour la civilisation humaine" selon Jean-Jacques Dordain, président de l'Agence Spatiale Européenne. Mais concrètement, quelle va être la mission du robot Philae sur cette comète ? Eléments de réponse.

>> LIRE AUSSI - Le récit de la journée où Philae a atterri, entre doutes et euphorie

Philae va prélever de la matière de la comète

Le robot devra d'abord prendre une photo panoramique de son site, puis des photos du sol. Il lui faudra ensuite effectuer une rotation sur lui-même pour trouver la meilleure position possible afin de procéder au forage de la comète. Avec SD2, l'un des dix instruments que contient Philea, le robot pourra forer le sol. SD2 ressemble à une perceuse améliorée, qui explorera le cœur de la comète, récupérera et analysera des échantillons.

>> LIRE AUSSI - Cinq choses à savoir sur Philae, le robot de la mission Rosetta

>> La première photo prise par Philae depuis la comète

Philae survivra grâce à ses panneaux solaires

Une question demeure néanmoins. On ne connaît pas encore la position exacte d'arrivée du robot sur la comète. Pour l'instant, sa batterie est prévue pour durer pour une soixantaine d'heures. Elle se rechargera ensuite avec ses panneaux solaires. Mais si le robot est en mauvaise position, trop enfoncé ou mal exposé, les panneaux solaires pourraient être inutiles. Sur la base de la photo de panorama, Philae pourra tourner sur son axe pour placer ses panneaux solaires à la bonne exposition, la manœuvre sera réalisée avec grande prudence pour ne rien casser. Ensuite, les ingénieurs déploieront les pieds, ce qui permet d'analyser le sol atome par atome très précisément. Mais à partir de ce moment, Philae ne pourra plus tourner.

>> LIRE AUSSI - Une chute libre de sept heures à hauts risques

Le doute demeure sur la réussite de l'atterrissage

Autre problème, les harpons censés permettre d'assurer sa stabilité n'ont pas été déclenchés. Si Philae envoie toutes ses informations à Rosetta, il prélève directement le noyau de la comète. Si on le perd, on ne récupérera donc jamais ces données. Les ingénieurs du projet spatial attendent désormais impatiemment les informations envoyées par le robot pour s'assurer de la pérennité de la mission. Il devrait pouvoir étudier la composition de la comète pendant deux semaines. Mais cette dernière, en se rapprochant du soleil, va mettre les instruments de Philea à rude épreuve. Le robot devrait alors se désagréger.  

>> Europe 1 revient sur l'aventure Rosetta



VIDEO - La formidable odyssée Philae le petit...par Europe1fr