Nuits des étoiles : "le matériel le plus utile, c'est chaise longue et cafetière"

  • A
  • A
Partagez sur :

Que l'on habite en ville ou à la campagne, ce week-end sera l'occasion d'observer un "spectacle" dans le ciel, selon Olivier Las Vergnas, président de l'association française d'astronomie. 

N'oubliez pas de lever les yeux au ciel, ce week-end ! A l'occasion des Nuits des étoiles, planètes et constellations seront observables au télescope mais aussi à l’œil nu en France, en Belgique, en Suisse, mais aussi en Algérie et au Maroc.

"Le spectacle commencera très simplement par la lune, qui est entre le premier croissant et le quartier", explique Olivier Las Vergnas, président de l'association française d'astronomie, interrogé par Europe 1. "Donc on va la voir apparaître avant même qu'il fasse complètement nuit ! Ce qui est extraordinaire, c'est que juste en-dessous, il y aura Jupiter." 

"Des pépinières d'étoiles". "Ensuite, quand il commence vraiment à faire nuit, vers 22 heures, on peut se tourner plein sud", poursuit l'expert. "Là, il y a la planète Saturne, qui est très orangée, et à côté il y a une étoile rouge qui s'appelle Antares", qui a la particularité d'être visible "où qu'on soit, même s'il y a un peu de brume, même si on est un peu en ville". "Et si on est un peu plus dans la campagne, évidement, dès qu'il fait nuit, on voit apparaître la voie lactée, c'est superbe, des pépinières d'étoiles... On les voit à l’œil nu, mais plus facilement aux jumelles", explique-t-il. "Le matériel le plus utile, c'est chaise longue et cafetière."

Un passage de l'ISS. Bien installés, les plus chanceux pourront même observer la station spatiale internationale, qui abritait jusqu'à peu l'astronaute français Thomas Pesquet, à condition d'être vigilants. "Sur toute la bande nord de la France, il y a un passage au zénith, c'est à dire qu'elle se lève à l'ouest, pendant trois minutes elle passe au-dessus de nos têtes puis ensuite elle disparaît vers l'est", sourit Olivier Las Vergnas.