Nuits des Étoiles : ce que vous pourrez observer dans le ciel

  • A
  • A
Nuits des Étoiles : ce que vous pourrez observer dans le ciel
Dès 22h, il sera notamment possible d'observer Jupiter et Saturne à l’œil nu.@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Allongés dans l’herbe ou l’œil collé à un télescope, les amoureux du ciel vont être gâtés, de vendredi à dimanche, à l'occasion de la 27ème édition des Nuits des Étoiles.

Ouvrez grand vos mirettes, la nouvelle édition des Nuits des Étoiles promet un spectacle rare, ce week-end. De vendredi à dimanche, en France, Belgique, Suisse mais aussi en Algérie et au Maroc, il sera possible d'observer une multitude d'astres, à l'œil nu ou avec un télescope, mais aussi la station spatiale internationale (ISS) par exemple.

Le Soleil et la Lune dès 18 heures

Durant ces trois nuits et si la météo est de la partie, les festivités s'ouvriront dès 18 heures avec l'observation de l'étoile la plus proche de la Terre, autrement dit le Soleil. "Des taches et des éruptions pourront éventuellement être vues au télescope", précise l'Association française d'astronomie (AFA), coordinatrice de l'événement. La Lune et l'étoile Spica, de la constellation de la Vierge, distante de 250 années-lumière, prendront le relais.

"On a une Lune qui est entre le premier croissant et le quartier. On va la voir apparaître avant même qu'il fasse complètement nuit et ce qui est extraordinaire, c'est que juste en dessous, on dirait que c'est fait pour, il y aura Jupiter, qui est un point très très brillant", détaille Olivier Las Vergnas, président de l'AFA, au micro d'Europe 1.

Jupiter et Saturne en superstars

Dès 22h, la plus grosse planète du système solaire sera ainsi observable à l’œil nu. Armés de petits télescopes, il sera aussi possible d'admirer les nuages de son atmosphère ainsi que trois de ses quatre principaux satellites, découverts par Galilée en 1610, dont le fameux satellite Europe, sur lequel un potentiel océan pourrait être favorable à l'apparition d'une vie au moins microbienne.

Plein sud, une autre planète se révélera à l'œil des curieux : Saturne, visible dès 22 heures également et aisément observable jusque vers 1 heure du matin. Pour la reconnaître, c'est simple. "Elle est très orangée, basse sur l'horizon et il y a à côté une étoile rouge très brillante qui s'appelle Antarès", continue l'astronome.

"Ça, c'est où qu'on soit, même s'il y a un peu de brume, même si on est un peu en ville", précise Olivier Las Vergnas. "Et si on est un peu plus dans la campagne, évidemment, dès qu'il fait nuit, c'est le moment idéal pour voir la Voie Lactée". 

L'ISS au-dessus de nos têtes

Cette 27ème édition sera également marquée par l'observation de la station spatiale internationale. "Sur toute la bande nord de la France par exemple, il y a un passage au zénith. C’est-à-dire qu'elle se lève à l'ouest, passe au-dessus de nos têtes en trois minutes puis disparaît vers l'est". Si vous êtes côté Bretagne, il faudra être attentif à 22h quand, côté Alsace, elle devrait apparaître à 22h20. Mais encore une fois, comment être sûr qu'il s'agit bien de l'ISS ? "C'est ce qu'il y a de plus brillant dans le ciel", répond le spécialiste. "C'est brillant comme un avion, ça traverse le ciel en cinq minutes à peu près. Elle sort de l'atmosphère terrestre donc brille de plus en plus en montant dans le ciel, elle avance à vitesse à peu près constante et ne clignote pas du tout. C'est majestueux", assure-t-il.

Le site www.heavens-above.com précise de toute façon les horaires de passage de l'ISS, ainsi que d'autres satellites, comme Mayak, un petit nouveau lancé par les Russes, observable de vendredi à dimanche vers 2 heures du matin.

Le spectacle des étoiles filantes

Les Nuits des Étoiles seront également l'occasion d'admirer les Perséides, ces étoiles filantes qui sont en réalité des poussières échappées de la comète Swift-Tuttle, et qui croisent la trajectoire de la Terre du 17 juillet au 24 août. Cette année, le pic d'activité des Perséides est prévu dans la nuit du 12 au 13 août mais ce week-end restera propice à leur observation. Alors sortez la chaise longue, la cafetière et la couverture et préparez votre liste de vœux.

Dernier accessoire fortement recommandé : la radio. Pour vous aider dans votre observation du ciel étoilé, Europe 1 vous propose en effet une émission exceptionnelle, de 23 heures à 1 heure du matin, avec notre consultant scientifique Alain Cirou.