Néandertal, le Jackson Pollock de la Préhistoire

  • A
  • A
Néandertal, le Jackson Pollock de la Préhistoire
@ reuters
Partagez sur :

PRÉHISTOIRE - Des gravures abstraites attribuées à l’homme de Néandertal  ont été découvertes à Gibraltar.

Des figures géométriques découvertes sur la paroi d’une grotte de la Préhistoire, possible sauf que là, il y a une particularité, rapporte le Journal des Sciences. L'endroit en question, situé à Gibraltar, est attribué à l'homme de Néandertal. Les chercheurs, qui ont publié leur étude dans les comptes-rendus de l’académie américaine des sciences (PNAS), en concluent que notre ancêtre était bien plus intelligent qu’on ne le pense.

>> LIRE AUSSI - Découvrir son origine préhistorique, c'est possible.

Du Jackson Pollock il y a 39.000 ans. Ça ressemble presque à du Jackson Pollock, ce peintre américain de l'expressionnisme abstrait. En plus rudimentaire bien sûr.  Sur la paroi d’une grotte de Gorham à Gibraltar, des paléoanthropologues ont découvert des stries horizontales et verticales, formant une sorte de parallélépipède. Ces gravures, abstraites car ne représentant rien de figuratif, auraient été faites il y a 39.000 ans. Les scientifiques attestent que c’est la preuve que l’homme de Néandertal était capable comme l’Homo sapiens de faire de l’"art abstrait".



Jusqu’à 317 passages de pointe de silex. Les paléoanthropologues ont d’abord pensé que ces stries pouvaient être le résultat d’une activité utilitaire, par exemple la découpe de viandes. Mais après une étude approfondie avec modélisation en 3D, les chercheurs ont conclu que la volonté de graver une figure était bien là. Le ou les auteurs auraient utilisé des pointes de silex et les auraient passées de 188 à 317 fois pour dessiner la figure géométrique. 

Néandertal, un égal d’Homo sapiens ? Cette étude vient s’ajouter à bien d’autres qui démontrent que Néandertal, longtemps considéré comme un demeuré et un rustre, était en fait un finaud. Les scientifiques ont ainsi découvert qu’il était capable de "ranger" sa grotte de manière raisonnée, un niveau supérieur réservé à la découpe de la viande et un niveau intermédiaire pour la fabrication d’objets et faire le feu. 

Néandertal enterrait aussi ses morts, tout comme Homo Sapiens. En effet, celui qu’on a longtemps appelé "l’homme de la Chapelle-aux-Saints", découvert dans une fosse de grotte en Corrèze en 1908, était en fait un Néanderthalien.

>> LIRE AUSSI - L'homme de Néandertal perd 10.000 ans d'existence.