Les gladiateurs étaient principalement végétariens

  • A
  • A
Les gladiateurs étaient principalement végétariens
@ Reuters
Partagez sur :

HISTOIRE - Le régime alimentaire de ces combattants était principalement fait de céréales et de cendres.

Que mangeaient les gladiateurs de l'Antiquité ? Ils gobaient des poulardes et des sangliers par dizaines ? Pas du tout, ont découvert des chercheurs de l'université de Vienne (Autriche) et de Bren (Suisse). L'étude, publiée dans le journal Plos One et rapportée par la BBC, démontre que les gladiateurs se nourrissaient surtout de céréales et, plus surprenant, de cendres.

>> LIRE AUSSI - Non, Toutankhamon n'était pas un bel éphèbe 

Les os de 22 gladiateurs analysés. Les chercheurs ont analysé les os de 22 gladiateurs, ayant vécu au 1er siècle, retrouvés dans un cimetière de l'antique Éphèse. La cité, située dans l'actuelle Turquie, appartenait à l'Empire romain au début de l'ère chrétienne et accueillait donc des combats de gladiateurs, au sein d'un amphithéâtre. 

Haricots et blé, bon appétit. Les os ont parlé : les gladiateurs mangeaient essentiellement du blé, de l'orge et des haricots. Ce qui vient confirmer les écrits d'auteurs de l'époque qui surnommaient les combattants des arènes les "mangeurs d'orge". Leur régime alimentaire comportait aussi quelques produits laitiers mais à beaucoup plus faible dose. Seuls deux gladiateurs sur les 22 semblent avoir mangé de manière importante de la viande.

Comparé au régime alimentaire suivi par les habitants d’Éphèse à la même époque, il semblerait que les gladiateurs n'avaient pas de nourriture particulière adaptée à leur "travail" très physique.

Des boissons à … la cendre. Les os ont aussi révélé que les gladiateurs buvaient une boisson fabriquée à base de cendres de plantes, qui leur permettait de récupérer après leurs séances de combat et d'accélérer la guérison d'os cassé.  Pour Fabian Kanz du département de médecine légale de l'université de Vienne, boire des cendres s'apparenterait aujourd'hui à nos prises "de calcium et de magnésium, sous forme de comprimés effervescents, suite à un effort physique".

Pas franchement des privilégiés. S'il a bien existé quelques "stars" des arènes, les chercheurs ont rappelé que les gladiateurs étaient surtout des esclaves, des prisonniers de guerre et des délinquants condamnés. Pas de quoi nager dans la prospérité et d'accéder à un régime carné abondant.

Un gladiateur quand il rentrait dans l'arène avait une chance sur neuf d'y laisser la vie.

>> LIRE AUSSI - Et si l'Amérique n'avait pas été découverte par Christophe Colomb