Le racisme pourrait faire vieillir ses victimes précocement

  • A
  • A
Le racisme pourrait faire vieillir ses victimes précocement
Le racisme, facteur de vieillissement?@ REUTERS
Partagez sur :

ETUDE - C’est en tout cas l’hypothèse privilégiée par une étude très sérieuse.

L'impact du racisme. Voilà une question inhabituelle dans le monde médical : le racisme fait-il vieillir ceux qui en sont les victimes ? Le blog du monde.fr Passeurs de sciences s'est intéressé à la question soulevée par une équipe de chercheurs menée par le Prix Nobel de médecine 2009 Elisabeth Blackburn. En mesurant l’exposition au racisme de 92 afro-américains âgés de 30 à 50 ans via un questionnaire, les chercheurs ont trouvé une corrélation entre le degré des attaques subies et le raccourcissement des télomères, sorte de protections qui recouvrent nos chromosomes. Plus les personnes subissent des attaques racistes, plus leurs télomères se raccourcissent rapidement.

Espérance de vie. Cette étude, si elle n’avance pas de conclusions définitives, veut avant tout questionner les écarts d’espérance de vie entre les populations. Si le facteur des inégalités sociales est avancé la plupart du temps pour expliquer l’écart entre les hommes noirs (69.7 ans) et les hommes blancs (75.7 ans) aux Etats-Unis, Elisabeth Blackburn et son équipe pourraient bien avoir trouvé une autre explication, plus difficilement quantifiable celle-là.