Le Japon perd contact avec un satellite d'observation de l'Univers

  • A
  • A
Le Japon perd contact avec un satellite d'observation de l'Univers
Le Japon avait envoyé Astro H dans l'espace en février dernier.@ JIJI PRESS / AFP
Partagez sur :

Astro-H devait commencer ses observations au début de l'été mais selon un centre américain de surveillance spatiale, il se serait disloqué. 

L'Agence japonaise d'exploration spatiale (Jaxa) a indiqué lundi avoir perdu depuis deux jours le contact avec un satellite à rayons X, envoyé mi-février dans l'espace dans l'espoir d'obtenir des éléments de réponse inédits sur les mystères de l'Univers.

Disloqué ? Depuis samedi à 16h40 (6h40 en France), la Jaxa n'a pas réussi à entrer en communication avec le satellite Astro-H, rebaptisé Hitomi après son lancement réussi. Une équipe technique de 40 membres est mobilisée pour tenter de résoudre le problème, a précisé un porte-parole. 

Un centre américain de surveillance spatiale a signalé la possibilité de la séparation du satellite en plusieurs morceaux, mais la Jaxa aurait réussi brièvement après ces informations à recevoir un signal du satellite, ce qui apparaît contradictoire et exige de l'agence des vérifications supplémentaires, a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Des observations prévues au début de l'été. Les équipes de la Jaxa avaient annoncé il y a tout juste un mois "avoir terminé une phase critique" d'opérations, comprenant notamment des tests de spectromètre et la mise en service d'un dispositif de refroidissement. L'agence indiquait alors que les "vérifications fonctionnelles des instruments de bord allaient être effectuées durant environ un mois et demi, avant le calibrage des équipements, lui aussi prévu pour durer un mois et demi". Les observations astronomiques étaient ainsi censées débuter à l'été prochain.

Cet engin de 14 mètres de long sur 9 de large et pesant 2,7 tonnes embarque 200 miroirs de recueil et concentration des rayons X vers des instruments de dernière génération, dont quatre télescopes et deux détecteurs à rayons X, un système d'extension de focale avec deux autres détecteurs et un spectromètre.