La troisième sortie orbitale de Thomas Pesquet reportée

  • A
  • A
La troisième sortie orbitale de Thomas Pesquet reportée
@ THOMAS PESQUET / ESA/NASA / AFP
Partagez sur :

La troisième sortie orbitale de l'astronaute français de 39 ans interviendra après le 18 avril, mais aucune date n'a été déterminée.

Une sortie orbitale qui était prévue jeudi dans le cadre d'une série de travaux à l'extérieur de la Station spatiale internationale (ISS), à laquelle doit participer l'astronaute français Thomas Pesquet, a été reportée à une date indéterminée, a annoncé mercredi la Nasa.

Reportée à après le 18 avril. Un porte-parole de l'Agence spatiale américaine a expliqué dans un courriel que la marche dans l'espace a été remise et doit désormais intervenir après la prochaine mission commerciale d'approvisionnement de l'avant-poste orbital de la société Orbital ATK. Le lancement de cette dernière est prévu au plus tôt le 18 avril de Cap Canaveral.

Installation d'une pièce. Le vaisseau non habité Cygnus doit livrer une pièce que Thomas Pesquet et sa co-équipière américaine Peggy Whitson doivent installer, a précisé ce porte-parole. Cette dernière avait effectué une expédition extra-véhiculaire avec son compatriote Shane Kimbrough le 31 mars, devenant la femme qui a le plus grand nombre de sorties orbitales à son actif avec huit et qui a aussi marché le plus longtemps dans l'espace en temps cumulé.

Dans la station depuis le 20 novembre. Thomas Pesquet, 39 ans, avait effectué sa première sortie le 13 janvier avec Shane Kimbrough, 49 ans, commandant des six membres d'équipage de l'ISS. Il a fait une deuxième marche dans l'espace avec lui le 24 mars. Thomas Pesquet, un astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA) qui séjourne dans la Station spatiale depuis le 20 novembre 2016, doit donc faire une troisième et dernière sortie orbitale pour achever ces travaux de modernisation dont notamment l'installation d'un nouveau port d'amarrage pour les futurs vaisseaux spatiaux privés de transport d'astronautes de SpaceX et de Boeing à partir de 2018 ou 2019.