La planète Mars, "l'endroit où on va aller dans les années qui viennent"

  • A
  • A
La planète Mars, "l'endroit où on va aller dans les années qui viennent"
Destination Phobos en 2024.@ NASA/JPL-Caltech/U of Arizona / AFP
Partagez sur :

Des missions vont avoir lieu tous les deux ans sur la planète rouge. La France et le Japon prévoient une opération sur Phobos, une lune de Mars, à l'horizon 2024.

INTERVIEW

Décrocher la lune de Mars ? C'est la nouvelle mission du Cnes, le centre national d'études spatiales et de Jaxa, l'agence d'exploration aérospatiale japonaise. Les deux entités ont signé un accord lundi en vu d'explorer Phobos, une lune de la planète Mars. Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, était l'invité de C'est arrivé cette semaine pour présenter cette mission.

Ramener 10 grammes de Phobos sur Terre. En explorant Phobos, c'est Mars qui pourra être davantage découverte. "On sait que Mars a été habitable, on veut savoir si elle a été habitée et on veut connaître sa structure." Le problème est qu'il est très complexe de se rendre sur la planète rouge. Phobos, à 6.000 kilomètres de Mars, fait figure de terrain d'exploration adéquat. "C'est un petit morceau de Mars", vulgarise Jean-Yves Le Gall. Les scientifiques vont se poser sur cette lune, en prélever un échantillon de "10 grammes et le rapporter sur Terre". Une première.  

Décollage en 2024. Sur place, les Français vont pouvoir utiliser une caméra Microméga qui permet d'analyser les roches in situ. Phobos étant un astre sans gravité, il faut s'accrocher dessus. "Il y a toute une mécanique céleste complexe dont la compétence mondiale est à Toulouse au Cnes", explique le spécialiste. L'opération décollera en 2024, ce qui laisse sept ans de travail intense à l'équipe. Mars va connaître jusque là des missions internationales tous les deux ans, en années paires. "Mars est vraiment l'endroit où on va aller dans les années qui viennent."