Non, l'eau de la Terre ne serait pas d'origine extraterrestre

  • A
  • A
Non, l'eau de la Terre ne serait pas d'origine extraterrestre
@ Handout / NASA / AFP
Partagez sur :

SCIENCES - Ce ne sont pas des astéroïdes qui l'auraient apportée, comme l'ont longtemps cru les scientifiques.

Pour nombre de scientifiques, le scénario ne fait pas de doute. Il y a environ 4,5 milliards d'années, notre Terre a été bombardée de manière intensive par des comètes et des météorites, ces dernières amenant sur notre planète l'eau qui a permis l'apparition de la vie. Un historique remis en cause par deux géologues lors de la conférence annuelle de l'Union américaine de géophysique qui s'est tenue à San Francisco en décembre. Leur théorie, rapportée par le Journal de la Science, avance l'idée que la Terre aurait produit elle-même son eau.

>> LIRE AUSSI - Du méthane trouvé sur Mars, une preuve de vie ? 

Un océan souterrain. Selon Wendy Panero et Jeff Pigott, deux chercheurs de l'université de l'Ohio, des processus internes à la géologie de notre Terre aurait donné naissance à l'eau. Ils soutiennent que ces mécanismes auraient permis à la Terre de piéger dans son sous-sol durant des milliards d'années d''importantes quantités d'eau. Une ressource qu'elle libérerait régulièrement en petite quantité à sa surface en utilisant la tectonique des plaques. 

Il existerait ainsi au cœur de notre planète un réservoir contenant l'équivalent de l'eau de l'océan Pacifique, à une distance de 410 à 660 kilomètres sous terre. 

Le grenat, un porteur d'eau. À une telle profondeur, comment l'eau parviendrait-elle à la surface de la Terre ? Pour les deux scientifiques, c'est le grenat, une famille de minéraux, qui jouerait le rôle de "relais" pour amener l'eau jusqu'à la surface de la Terre. Mais ce mécanisme de transfert prendrait plusieurs milliards d'années, ce qui expliquerait que ce fameux réservoir n'est pas encore été épuisé. 

>> LIRE AUSSI - Une sonde s'apprête à observer Pluton 

Dégazage VS comètes. Cette théorie vient renforcer le camp des scientifiques soutenant l'idée d'une eau d'origine terrestre. En effet, une hypothèse avance que l'eau de la Terre proviendrait bien de son sous-sol et serait apparue dans notre atmosphère après un dégazage violent de la part de ses volcans. 

Tchouri n'a pas la même eau que la nôtre. Wendy Panero et Jeff Pigott ont vu leur théorie renforcée par les résultats de la mission Philae. Les prélèvements du petit robot sur la comète Tchouri ont démontré que l'eau de la comète diffère de l'eau terrestre, résultat qui écarte l'hypothèse d'une eau amenée par des comètes sur notre Terre. 

>> LIRE AUSSI - Après Rosetta, préparez-vous à décoller pour Jupiter