Israël : un archéologue dit avoir découvert la maison de Jésus

  • A
  • A
Israël : un archéologue dit avoir découvert la maison de Jésus
@ capture d'écran
Partagez sur :

ARCHÉOLOGIE - Un archéologue britannique avance avoir retrouvé la maison où a grandi Jésus à Nazareth, en Israël.

Une découverte tellement incroyable qu'on peine à y croire. Et pourtant. Ken Dark, archéologue britannique de la Reading University, prétend avoir mis la main sur les ruines de la maison de Jésus. C'est ce que nous enseigne son compte-rendu de fouille, publié en mars dans la revue Biblical Archaelogical Review et rapporté par le Huff Post américain. Selon le Nouveau Testament, Jésus, né à Béthléem, a passé son enfance à Nazareth, en Galilée, au nord d'Israël. 

De nombreux objets retrouvés. Débutées en 2006, les recherches menées par le Britannique ont révélé une maison creusée dans du calcaire, à flanc de colline. Les scientifiques ont découvert une avant-cour, une série de pièces et d'escaliers ainsi qu'un sol en partie dans sa forme originale. Une des portes d'entrée a même été retrouvée intacte. De nombreux objets ont également été dégagés dont un pot de cuisine. Deux tombes de l'époque encadrent enfin le site.

S'il n'est révélé qu'aujourd'hui, le site était connu depuis le 19e siècle, quand des nonnes l'avaient découvert sous une église, dans leur couvent de Nazareth. Mais ce n'est qu'avec le lancement de la mission britannique que des fouilles plus approfondies ont pu être menées. 



Un faisceau d'indices troublants.  Ken Dark avance qu'il ne peut pas formellement prouver que Jésus a grandi dans cette maison. "Il est toujours très difficile de relier des preuves archéologiques à des personnes spécifiques", explique-t-il. Cependant, un faisceau d'indices lui permet de supposer fortement que les pierres dégagées ont vu évoluer le messie des chrétiens, ainsi que ses parents, Joseph et Marie.

Premier indice, Ken Dark a découvert qu'une partie des ruines de la maison ont été réutilisées pour être incorporées, durant le Moyen-Âge, dans des constructions d'églises. Ce qui voulait dire, selon l'archéologue, que cette maison avait une valeur particulière aux yeux des religieux de l'époque. "De grands efforts ont été faits pour inclure les vestiges de ce bâtiment. À la fois les tombes et la maison ont été décorées de mosaïques à l’époque byzantine, ce qui laisse penser qu’elles étaient d’une importance spéciale, et peut-être vénérées ", précise l'archéologue dans la revue Biblical Archaeological Review.

L'église de l'Annonciation à Nazareth :

église de Nazareth 1280x640

© THOMAS COEX / AFP


Deuxième indice, Ken Dark se base, pour appuyer son hypothèse, sur un texte datant du 7e siècle. Le livre Au sujet des lieux saints, écrit en 670, raconte le voyage en Palestine d'un moine franc. La maison de Jésus à Nazareth y est décrite : située entre deux tombes et sous une église. Ce qui concorde avec le résultat des fouilles archéologiques. Enfin, des méthodes archéologiques classique ont permis au chercheur de dater la maison au 1er siècle après le début de l'ère chrétienne. 

Une seule preuve historique de l'existence de Jésus. Jésus a-t-il vraiment existé ? Et si oui, de quelles preuves disposons-nous ? Les historiens n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent pour satisfaire ces interrogations. En effet, il n'existe qu'une seule preuve historique de son existence. Flavius Josephe, historien juif ayant vécu au 1er siècle, évoque un certain Jésus dans un de ces livres : "en ce temps-là paraît Jésus, un homme sage, c'était un faiseur de prodiges. Il entraîna beaucoup de Judéens et aussi beaucoup de Grecs. Et quand Pilate, sur la dénonciation des premiers parmi nous le condamna à la croix, ceux qui l'avaient aimé précédemment ne cessèrent pas". Mais l'authenticité de ce passage ne fait pas l'unanimité chez les spécialistes. Les Évangiles, textes religieux écrits après la mort de Jésus et qui plus est, par des disciples ou d'anciens disciples, sont étudiés avec prudence par les historiens.

>> LIRE AUSSI - 200 squelettes découverts sous un supermarché parisien 

>> LIRE AUSSI - Une forêt engloutie retrouvée entre la France et l'Angleterre 

>> LIRE AUSSI - Le plus vieux des "Homo" a-t-il été découvert ?