Grotte Chauvet : "On s'est rapproché au maximum de la réalité"

  • A
  • A
Grotte Chauvet : "On s'est rapproché au maximum de la réalité"
@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

SCIENCE - Vendredi est inaugurée en Ardèche la caverne du Pont d'Arc, réplique de la grotte Chauvet vieille de 36.000 ans.

Après Lascaux, c'est au tour de la grotte Chauvet en Ardèche d'avoir une sœur jumelle. Ce joyaux de la Préhistoire, classé en 2014 au patrimoine mondial de l'Unesco, est en effet trop fragile pour accueillir des visiteurs. Baptisée la caverne du Pont d'Arc, sa réplique au millimètre près située à un kilomètre seulement du site originel, va être inaugurée vendredi par le président François Hollande après 30 mois de travaux. Europe 1 a pu la visiter en avant première. 

Stalagmites et os d'animaux. Obscurité, humidité, température de quelques degrés seulement… la réplique donne dès l'entrée l'impression d'être dans la vraie caverne. Au sol gisent des ossements d'animaux et des concrétions de pierre. Même des stalagmites ont été recréées. En tout, "7.500 m2 de parois ont été refaites" et "des odeurs de grotte ont aussi été recréées", explique Pascal Terrasse, député de l'Ardèche, invité sur Europe 1 vendredi. "On s'est rapproché au maximum de la réalité pour que le visiteur qui en sort ait le sentiment d'avoir vraiment visité Chauvet", résume-t-il. 

"Dans la vraie grotte, c'est comme ça". Pour reconstituer les parois, des structures métalliques ont été enrobées de béton. Des sculpteurs sont ensuite entrés en scène pour y faire apparaître des anfractuosités et des modelés. "Des stalagmites en matériaux de résine ont été ajoutées et tout un travail a été fait à partir de milliers et de milliers de photos",  précise au micro d'Europe 1 Vincent Speller, un des architectes de ce projet. Selon lui, "dans la vraie grotte, c'est fait comme ça".

Chauvet reconstitution 1280x640

© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP


Et il en va de même pour les superbes peintures rupestres présentes au fond de la grotte reproduites par l'artiste plasticien, Gilles Tosello. L'objectif de son travail a été de "se rapprocher le plus possible des colorants que les hommes préhistoriques utilisaient", de "tenter de reproduire leurs gestes pour avoir les mêmes effets" et de revenir ainsi aux "origines de l'art en Europe", explique-t-il au micro d'Europe 1. 

"On a 80 animaux de la Préhistoire, tous disparus, des rhinocéros laineux, des lions des cavernes, des bisons des steppes", décrit-il. Cet expert a utilisé "les mêmes outils" que nos ancêtres, soit du charbon de bois, de l'encre rouge et du fusain "en l'étalant avec les doigts".  

La grotte Chauvet, c'est quoi ? Cette grotte, découverte le 20 décembre 1994,  est devenue "la plus importante grotte ornée dans le monde", explique Pascal Terrasse, député de l'Ardèche. Sa particularité ? "On retrouve dans cette cavité les plus vieux dessins du monde". Pour élément de comparaison, "le temps qui nous sépare de Lascaux est aussi important que celui qui sépare Lascaux de Chauvet", rapporte-t-il. En dates, ça donne 36.000 ans d'âge pour la grotte de l'Ardèche contre 16.000 ans pour celle de Dordogne.  



Terrasse : "36.000 ans en arrière, un voyage au...par Europe1fr

"Un parcours initiatique". Le député, aussi spéléologue passionné, a pu visiter le site originel, fermé depuis 1995, et c'est "tout un parcours initiatique", explique-t-il. Les dessins de "très grande qualité" y remettent en cause "une partie de l'histoire de l'art", explique-t-il. Les spécialistes ont en effet longtemps pensé que représenter le mouvement ou utiliser la perspective étaient des capacités apparues bien plus tardivement. Pour le député de l’Ardèche, voir ces dessins apporte une foule de questions : "pourquoi ils ont fait ça ? L'art et la culture évoluent-ils dans le temps ? Est-ce qu'il y a eu des hauts et des bas ?"

Un lieu de vie ? "Certains considèrent que les hommes préhistoriques n'habitaient pas aussi loin dans les grottes, qu'ils se protégeaient à l'entrée seulement", rapporte Pascal Terrasse . "Ils y rentraient en profondeur pour exprimer leur art, y graver leur histoire".  C'est pour cela que les scènes de chasse, les animaux y sont nombreux. D'autres spécialistes avancent aussi que les confins des grottes servaient à des cérémonies religieuses ou d'initiation destinées aux adolescents qui rentraient le monde adulte. 

>> LIRE AUSSI - Grotte Chauvet : polémique autour de sa découverte

>> LIRE AUSSI - Néandertal, le Jackson Pollock de la Préhistoire

>> LIRE AUSSI - Lucy a 40 ans : les enjeux d'une découverte