États-Unis : les restes des premiers colons découverts

  • A
  • A
États-Unis : les restes des premiers colons découverts
Les quatre squelettes ont été retrouvés côte à côté près du chœur de l'ancienne église protestante de Jamestown.@ SMITHSONIAN INSTITUTION / AFP
Partagez sur :

Les squelettes seraient ceux de quatre colons de Jamestown, la première colonie anglaise en Amérique fondée en 1607. 

Ils étaient introuvables depuis 400 ans. Les squelettes des premiers colons anglais, débarqués en Amérique du nord en 1607, ont été mis à jour sur le site archéologique de Jamestown, à 200 kilomètres au sud de Washington, en Virginie. Retrouvés près du chœur de l'ancienne église de cette première colonie anglaise en Amérique, les quatre squelettes appartiendraient à des membres de l'ancienne élite. L'un est mort tué par des Amérindiens et les trois autres sont décédés de maladies.

Deux années de fouilles. "C'est une découverte majeure, ces quatre hommes sont les personnalités anglaises les plus anciennes à être découvertes en Amérique", a affirmé mardi Jim Horn, président de l'association historique Jamestown Discovery. Ces déclarations sont le fruit de deux années de recherches. Les squelettes, découverts en 2013, ont en effet fait l'objet de multiples analyses, alliant technologie moderne comme les rayons X avec des recherches plus traditionnelles dans les archives britanniques.

Les tout premiers colons dont le premier révérend de Jamestown. Le patient travail des chercheurs a permis de définir avec précision l'identité de ces quatre hommes. Le premier, le révérend Robert Hunt, qui a été le premier à officier à l'église de Jamestown, est mort à 39 ans. À ses côtés, les chercheurs ont identifié le capitaine Gabriel Archer, décédé à 34 ans. Ces deux colons ont fait partie de la première expédition à l'origine de la fondation de Jamestown en 1607.

Jamestown colonie Etats-Unis

A Jamestown aujourd'hui, des reconstitutions permettent de voir le mode de vie des colons au 17e siècle. MANNIE GARCIA / AFP


Tué par des Amérindiens. Les deux autres corps sont ceux de Sir Ferdinando Wainman, mort à 34 ans, premier chevalier britannique à être enterré en Amérique et le capitaine William West, tué à l'âge de 24 ans dans une escarmouche avec des Amérindiens de la tribu des Powhatan. Ce militaire est, par ailleurs, le parent de Lord De La Warr qui a donné, plus tard, son nom à l'état du Delaware, au nord de Washington.

Les trois autres seraient morts de maladie, avancent les chercheurs. Pas vraiment une surprise selon Jim Horn : "Les conditions de vie étaient dures" dans cette première colonie. "Venir dans le Nouveau monde était risqué pour un Européen. La faim, les attaques des Indiens et les maladies tuaient les colons et la plupart d'entre eux ne dépassaient pas les 40 ans", a-t-il ajouté.

Des tombes protestantes… mais un reliquaire catholique. "Perdus pour l'histoire pendant plus de 400 ans, la découverte de ces restes révèle de nouveaux indices sur la vie, la mort et l'importance de la religion dans une des plus importantes colonies anglaises" en Amérique, estiment les scientifiques. Ainsi, les fouilles ont permis de révéler la présence d'une reliquaire catholique au pied du cercueil de Gabriel Archer. La petite boîte en argent qui contient les ossements d'un saint a interpellé les historiens pour qui la colonie de Jamestown était composé de protestants. Le capitaine était-il secrètement catholique ? Ou l'objet avait-il une signification spéciale pour l'Eglise protestante d'Angleterre de l'époque ? L'enquête continue, disent les archéologues.

Les premiers colons de Jamestown, une véritable hécatombe. Le 14 mai 1607, 106 hommes débarquent dans la baie de Chesapeake pour fonder la première colonie anglaise d'Amérique. Situés loin des villages amérindiens mais éloignés des source d'eau potable et cernés de marécages, les colons sont assaillis par la chaleur, les insectes et les maladies. Les bourgeois et leurs domestiques, qui composent la majorité de la colonie, rechignent à labourer la terre. Ils sont de plus arrivés trop tard dans l'année pour se lancer dans des plantations d'envergure. Avant la fin de l'année, les deux tiers d'entre eux meurent, pour beaucoup de famine. Ce n'est qu'au début de l'année 1608 que les premiers ravitaillements arrivent d'Angleterre. En 1619, un bateau amène 90 jeunes filles, promises aux colons, assurant le peuplement pérenne du lieu et la même année, c'est une cargaison d'esclaves noirs qui arrive, réglant définitivement la question de la main d'oeuvre.