Espace : la sonde Rosetta s'est réveillée

  • A
  • A
Espace : la sonde Rosetta s'est réveillée
@ Flickr ESA
Partagez sur :

DEBOUT LA-DEDANS - Partie de la Terre en 2004, cette sonde d’observation était en hibernation depuis 2011.

L’INFO. Après 31 mois de sommeil, Rosetta s’est enfin réveillée. Cette sonde européenne lancée dans l’espace en 2004 a été remise en service lundi pour ne pas rater son rendez-vous avec la comète 67P/TG. Son objectif ? Percer tous les secrets de cette boule de glace de 4 kilomètres de diamètre. Europe1.fr vous dit tout sur cette mission d’"archéologie spatiale".

Qui est Rosetta ? La sonde Rosetta est le "bébé" de l’Agence spatiale européenne (ESA). Cette "chasseuse de comètes", envoyée dans l’espace en mars 2004, doit son nom à la pierre de Rosette, qui avait permis à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes égyptiens, au début du XIXe siècle. Car son but est de réussir à percer le mystère de l’évolution du système solaire depuis sa naissance, grâce à l’étude de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. La sonde a été mise en hibernation en juin 2011, car la lumière n’était pas suffisante pour alimenter ses systèmes en énergie. Mais auparavant, les scientifiques avaient pris soin de régler son réveil interne pour le 20 janvier.

Comment s'est passé son réveil ? C’est donc ce réveil qui a sonné lundi à 11 heures, alors que la sonde se situe à plus de 800 millions de kilomètres de la Terre.

Le compte à rebours en vidéo :

Rosetta doit "se réveiller tranquillement", note Alain Cirou, consultant scientifique d’Europe 1, estimant qu’il faudra "cinq à six heures avant que tous ses systèmes soient opérationnels". Le signal envoyé par Rosetta devait en principe mettre 45 minutes à atteindre la Terre, via un radiotélescope de la Nasa, en Californie. Il aura mis un peu plus de temps que prévu, mais il est bien arrivé à destination, au centre de contrôle de l'ESA, en Allemagne. La sonde a aussitôt tweeté sur son propre compte, en plusieurs langues.



Les scientifiques peuvent désormais commencer à s’assurer que "tous les instruments fonctionnent et que tout l’appareillage scientifique est parfaitement sauvegardé". Il leur faut aussi vérifier la trajectoire de la sonde, qui pourrait être légèrement modifiée.

Que va-t-elle faire ?Une fois réveillée, Rosetta n'est pas au bout de ses peines. Il lui faut maintenant aller se placer en orbite autour de la comète 67P/TG, découverte en 1969. Le rendez-vous a été fixé au 7 août prochain et l’atterrissage d’un petit module sur la comète est prévu pour novembre 2014. Pendant plus d’un an, Rosetta va jouer les pots de colle auprès de 67P/TG, afin de l’étudier sous toutes les coutures. Objets très anciens, témoins de la naissance du système solaire il y a 4,6 milliards d’années, les comètes peuvent fournir de précieux indices sur la formation de notre univers et, explique l’ESA, "peut-être même de la vie".

Toutes les semaines, retrouvez A la vitesse de la lumière avec Alain Cirou, notre spécialiste de l'espace :

sur le même sujet, sujet,

PORTRAITS - Ils lancent des fusées dans l'espace

INFOGRAPHIE - Gaia en mission dans l'espace

EXPLICATIONS - "Le satellite Gaia est un arpenteur"

VIDEO - Bientôt un robot-gecko dans l'espace