Espace : il y a bien de l'eau sur la planète Cérès

  • A
  • A
Espace : il y a bien de l'eau sur la planète Cérès
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Selon un article publié jeudi dans la revue Nature, ces surfaces très brillantes présentes à la surface de la planète naine seraient constituées de glace d'eau. 

La sonde Dawn, qui orbite depuis mars 2015 autour de Cérès, commence à livrer le fruit de son travail. De quoi expliquer (enfin) le mystère des taches brillantes qui apparaissent à la surface de la planète naine ? Peut-être. Selon un article publié jeudi dans la revue Nature et rapporté par le site de Sciences et Avenir, ces points blancs seraient constitués de glace d'eau. Ces résultats doivent cependant être confirmés par de prochaines analyses, notamment lorsque Dawn sera au plus près de la planète le 16 décembre prochain. 



Glace d'eau, glace de méthane ? La Nasa n'avait pas tranché jusqu'à aujourd'hui et avait même sollicité l'avis des internautes sur le mystère de cet astéroïde situé à 4,9 milliards de kilomètres de la Terre. La réponse est finalement venue des deux spectromètres de Dawn. Envoyée dans l'espace en 2007, la sonde analyse en effet Cérès avec ses outils depuis le mois de mars. Les résultats obtenus permettent aux scientifiques de l'Institut Max Planck d'avancer que les points brillants sont un composé de sulfate de magnésium hydraté. Pour faire bref, c'est le signe de l'existence d'eau. Déjà détectée en 2012 et 2013 par le télescope européen Herschel, cette présence est ainsi confirmée par le travail de la sonde.

Une couche de glace en sous-sol. Selon les chercheurs, ces points lumineux seraient peut-être apparus à partir d'anciens geysers. Leur répartition font aussi penser qu'en sous-sol existerait une couche de glace d'eau proche de la surface. 

Brouillard. Enfin, les auteurs de l'article disent avoir détecté une zone d'activité au niveau d'un cratère, dénommé Occator, où des tâches particulièrement brillantes ont été prises en photo. Quand la zone est éclairée par le soleil, l'eau affleurerait à la surface. La présence sur certains clichés d'un brouillard de vapeur au-dessus d'Occator s'expliquerait donc enfin.