Des jambes artificielles donneront le coup d’envoi de la Coupe du monde

  • A
  • A
Des jambes artificielles donneront le coup d’envoi de la Coupe du monde
Les exosquelettes permettent aux paralysés de marcher et de commander leurs jambes par la pensée. (Photo d'illustration).@ Maxppp
Partagez sur :

HANDICAP - C'est un jeune paraplégique brésilien qui sera choisi pour donner le coup d’envoi.

Coup d’envoi robotisé. Le 12 juin prochain sera un grand jour pour le monde du ballon rond, mais aussi pour la technologie médicale. Le coup d’envoi de la Coupe du monde sera en effet donné par un jeune paraplégique brésilien, à Sao Paulo, et ce grâce à des jambes artificielles, rapporte le journal britannique The Guardian. Nul miracle ici, si ce n’est celui de la science. Grâce à cette ébauche d’exosquelette, le jeune homme pourra s’extirper du fauteuil roulant dans lequel il est cloué. Ce sera la première démonstration publique du genre, qui devrait, selon le neuroingénieur Miguel Nicolelis, reléguer les fauteuils roulants au rang de pièces de musée.

A venir, des JO bioniques. Ces jambes artificielles sont en fait un dérivé de la technologie des exosquelettes, c’est-à-dire une structure robotique contrôlable par l’esprit. Les chercheurs français sont d’ailleurs à la pointe dans le domaine, qui devrait bientôt bouleverser le rapport au handicap bien sûr, mais aussi au sport, comme l’a déjà abordé l’Equipe Explore. Si cet article se projette dans un futur proche mais qui relève de la science-fiction, en revanche, lemonde.fr annonce que les premier Jeux olympiques bioniques auront lieu en 2016. Signe de l’avancée rapide de la technologie dans ce domaine où la robotique pourrait donc aider les personnes handicapées au quotidien, et les sportifs dans leurs performances en compétition.

Commande cérébrale. Miguel Nicolelis, qui mène les recherches, entraîne actuellement neuf personnes paraplégiques à l’utilisation des exosquelettes dans un laboratoire de Sao Paulo. Trois d’entre eux seront choisis pour participer à la cérémonie d’ouverture et au premier match entre le Brésil et la Croatie. Concrètement, pour utiliser ces jambes artificielles, les personnes handicapées auront des électrodes placées sur leur crâne afin de capter leurs ondes cérébrales. Elles sont alors envoyées dans un ordinateur intégré dans un sac à dos qui les décode et les transmet aux jambes artificielles. La batterie a une durée de vie d’environ deux heures. Presque de quoi donner envie à l’heureux élu de jouer les 90 minutes du match d’ouverture avec la Seleçao.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

HIGH-TECH - Des exosquelettes pour les ouvriers de Fukushima

SCIENCES - Des exosquelettes pour aider les tétraplégiques à marcher