Comment profiter du passage de Mercure devant le Soleil ?

  • A
  • A
Comment profiter du passage de Mercure devant le Soleil ?
Le passage de Mercure devant le Soleil sera visible partout en France métropolitaine .@ Nasa
Partagez sur :

La plus petite planète du système solaire s’offre une place au Soleil lundi. Mais pour l’observer, il faut s’équiper ou la guetter depuis son ordinateur.

Dès 13h12, Mercure va faire (un peu) d’ombre au soleil. Le phénomène est relativement rare, il a lieu tous les 13 à 14 ans. "Lorsqu’il se produit, on ne peut pas toujours le voir depuis la France, la prochaine fois ce sera en 2032", explique  Vincent Coudé du Foresto, astrophysicien à l'observatoire de Paris. "C’est un événement d’un point de vue astronomique. C’est assez exceptionnel de distinguer un phénomène cosmique en plein jour. C’est un moyen de nous connecter à l’espace et de nous comparer".

On pourra ainsi se rendre compte de la taille de Mercure par rapport au Soleil : celle d’un point. "Mercure est toute petite et elle est très loin de nous. Cette planète fait environ la moitié de la Terre. Cela met notre planète dans une perspective de dimension", complète Vincent Coudé du Foresto.

 


Simulation : l'aspect apparent du passage de...par observatoiredeparis

 

Où la voir ?  Le passage de Mercure devant le Soleil sera visible partout en France métropolitaine mais aussi aux Antilles. En fait, partout où il fera jour au moment de son passage entre 13h12 et 20h42. Mais on pourra l’observer seulement si le ciel est dégagé. A Paris, mieux vaut tenter sa chance en début d’après-midi plutôt qu’en fin de journée. Météo-France prévoit une dégradation du temps à partir de 17h.

 

Carte de visibilité. © P. Rocher / IMCCE

 (Carte de visibilité. © P. Rocher / IMCCE)

Comment l’observer ? Pour avoir une chance de distinguer cette petite tâche noire, il faut s’équiper. On ne pourra pas la voir à l’œil nu et c’est ce qui est surtout à éviter si l’on veut protéger notre rétine. Pour observer Mercure, rien ne sert non plus de ressortir ses lunettes d’éclipse, il est plus utile de dégoter une lunette astronomique ou un petit télescope. "Attention à ne pas regarder le soleil directement dans la lunette mais à utiliser la méthode de la projection", conseille Marc-Alexandre Jehannin, conférencier au planétarium de l’espace des Sciences de Rennes. "Pour cela, on peut mettre une feuille de papier au niveau de l'oculaire. On y observera un cercle lumineux et le fameux petit point noir : Mercure. On peut aussi utiliser un filtre spécial."

Même sans outils, il est toujours possible d’avoir la tête dans les étoiles depuis son ordinateur. Comment ? Grâce à des sondes spatiales : le robot satellite Soho, observe en permanence le soleil et diffuse des images quasiment en direct sur son site ! Les images retransmises par la sonde SDO, "plus glamours" selon Vincent Coudé du Forest, permettront également d'observer la petite planète. 

Aussi, l’Observatoire de Paris sort le grand jeu pour l'occasion, avec un direct sur son site web mais aussi la possibilité pour les curieux d'astronomie d'observer ce phénomène en compagnie d'astronomes dès 13h, sur la terrasse de son observatoire de Meudon.