Cent astronautes atterrissent en France pour leur Congrès

  • A
  • A
Cent astronautes atterrissent en France pour leur Congrès
Trois Français seront au rendez-vous : Jean-Loup Chrétien, Claudie Haigneré et le dernier à s'être rendu dans l'ISS, Thomas Pesquet. @ ROBERTO PFEIL / AFP
Partagez sur :

Venus de 17 pays, il vont participer au congrès mondial qui leur est dédié à Toulouse.

Cent astronautes venant de 17 pays convergeront lundi à Toulouse pour leur congrès mondial dédié cette année à la préservation de la planète bleue et à l'exploration lointaine.

Une première depuis 32 ans. Cela faisait 32 ans que la France n'avait pas accueilli ce congrès dont la toute première édition avait réuni une vingtaine d'astronautes et de cosmonautes dans un château à Cernay près de Paris en 1985. Cette fois-ci, c'est la Cité de l'Espace de la ville rose, tournée vers le grand public, qui recevra ce congrès qui se tiendra jusqu'à vendredi.

Jean-Loup Chrétien et Thomas Pesquet présents. Des "anciens" comme Owen Garriott qui a volé au début des années 1970 dans la première station spatiale américaine Skylab, le Russe Alexander Ivantchenkov ou Jean-Loup Chrétien, premier Français à être allé dans l'espace, ont annoncé leur présence. Plusieurs astronautes femmes comme Julie Payette, la nouvelle Gouverneure générale du Canada et Claudie Haigneré, ancienne ministre française seront là également. La nouvelle génération d'astronautes sera représentée notamment par le Français Thomas Pesquet, rentré en juin d'une mission de six mois dans la Station spatiale internationale (ISS).

Un "forum" pour les astronautes. Le congrès mondial des astronautes est organisé sur une base annuelle par l'Association des "Space Explorers" (ASE) et les institutions nationales du pays hôte. Basée aux Etats-Unis, l'ASE compte quatre "chapitres" régionaux (Etats-Unis, Russie, Europe, Asie). Pour rejoindre ce club des explorateurs de l'espace, il faut avoir été au moins une fois en orbite autour de la Terre dans un vaisseau spatial. On y compte 400 astronautes et cosmonautes de 37 nations sur les 500 environ actuellement en vie. "Cette association est vraiment le seul forum où les astronautes du monde entier peuvent parler ensemble de leurs vols passés, de la préparation des prochains vols, des projets spatiaux futurs et des collaborations possibles", selon Michel Tognini, représentant de la France au sein de l'ASE.

"L'espace est mon futur". La 30ème édition de ce congrès mondial des astronautes a retenu comme axe thématique "L'espace est mon futur". Pendant la semaine, les congressistes vont notamment parler de l'ISS mais aussi des projets spatiaux de demain. "Il y a un regain d'intérêt pour envoyer l'homme dans l'espace", note Jean-Yves Le Gall, le président de l'agence spatiale française Cnes. Le congrès consacrera la journée de jeudi aux jeunes. Les astronautes iront à la rencontre d'élèves et d'étudiants dans une trentaine de villes françaises.