Ce bateau qui va étudier la pollution des eaux par le plastique

  • A
  • A
Partagez sur :

A bord d'un catamaran solaire, des scientifiques vont mesurer l'ampleur de la pollution et proposer des solutions pour transformer les déchets.

Un bateau particulier partira du port de Lorien, dans le Morbihan, le 9 avril prochain. Le catamaran solaire Race for Water (ancien Planet Solar) va "scanner" les océans pour étudier la pollution des eaux par le plastique. L'expédition va durer cinq ans, le temps de faire le point sur l'impact sur les océans de la fabrication de 300 millions de tonnes de plastique par an, un chiffre qui continue d'augmenter.

Autant de plastique que de poissons à l'avenir ? Les plus gros pollueurs désignés sont la Chine, les Philippines et l'Indonésie. Si l'on ne fait rien, plusieurs études concluent qu'en 2050, le poids du plastique dans les océans sera aussi important que celui des poissons. A bord de ce catamaran, une équipe de scientifiques va mesurer et étudier les débris marins.

"Transformer le déchet en énergie".Nettoyer les océans à grande échelle est impossible, explique Marco Simeoni, le chef de l’expédition, pour qui le problème doit être traité à la source : "le combat se passe à terre. Il faut absolument traiter l’hémorragie à l'origine, donc il faut arriver à valoriser le déchet plastique. Les collecteurs de rue ne le ramassent pas mais ramassent d'autres types de déchets : alu, verre, fer, papier. Pendant ces cinq ans, on va aussi faire la promotion de solutions qui permettent de transformer le déchet de plastique sauvage en énergie." 

Le problème aujourd'hui sont toutes ces déchetteries à ciel ouvert sur des ville côtières. Il en existe pas loin de la France, au Portugal notamment. Et il suffit d'un peu de vent pour que le plastique finisse dans les océans.