Bébé de Corrèze : Serena, retrouvée dans un coffre, va mieux

  • A
  • A
Bébé de Corrèze : Serena, retrouvée dans un coffre, va mieux
@ Maxppp
Partagez sur :

ENQUÊTE E1 - Un an après avoir été retrouvée dans un coffre, Serena, prise en charge par une famille d'accueil, va mieux.

L'affaire avait ému la France en octobre 2013. Des garagistes de Terrasson, en Dordogne, avaient retrouvé dans le coffre d'une voiture une petite fille, nue, sale et déshydratée. La naissance de l'enfant, non déclarée à l'état civil, avait été dissimulée par la mère au reste de la famille. Les parents, originaires de Corrèze et déjà en charge de trois enfants, avaient été mis en examen pour "privation de soins par ascendant, violence habituelle sur mineur et dissimulation". Le bébé, lui, a depuis été pris en charge par une famille d'accueil et elle va aujourd'hui mieux. 

>> LIRE AUSSI - Bébé de Corrèze : des retards importants 

Carences de soins. Serena, quand elle est retrouvée, est dans un état grave. Petite et affaiblie, les enquêteurs avaient pensé qu'elle devait être âgée d'un an. En réalité, elle en a le double. D'après le jugement déclaratif de naissance qu'Europe 1 a pu consulter, la fillette est née le 24 novembre 2011. 

Un an après sa découverte, Serena va mieux, grâce à un suivi médical poussé. Ses graves problèmes de vues sont terminés. Malgré une courbe de poids inférieure à celle d'un enfant de son âge, son évolution reste positive, selon le parquet de Brive. La petite fille marche même mais ne parle toujours pas. Sur le plan psychique, il est encore trop tôt pour savoir si elle gardera des séquelles.

Sa mère a demandé à la voir. Serena vit depuis un an dans une famille d'accueil. Sa mère a demandé plusieurs fois à la voir mais la justice, pour l'instant, s'y oppose. S'exprimant dans l'émission Sept à Huit en novembre 2013, elle avait expliqué "s'être enfermée dans le mensonge". Son avocate, Me Chrystèle Chassagne-Delpech, avait avancé la thèse du "déni de grossesse". Le procès devrait avoir lieu avant l'été 2015. 

Une affaire qui "défie l'imagination". Cette découverte avait marqué les esprits. De l'avis même du procureur de l'époque, cette affaire "défie l'imagination". Guillaume Iguacel, mécanicien, était en train de travailler sur la voiture du couple lorsqu'il avait entendu des "bruits bizarres, comme de petits gémissements" venant du coffre, avait-il expliqué à Europe 1. À l'intérieur, l'homme y avait trouvé un bébé nu, sale, l'air fiévreux mais sans trace de violences. "En dehors de son coussin sur des sacs poubelles, elle baignait dans son urine, dans ses excréments, avec une odeur de putréfaction. C'était vraiment choquant", avait-il alors confié. 

>> LIRE AUSSI - Bébé de Corrèze : les premiers mots de la mère