5 choses à savoir sur les Nuits des Étoiles

  • A
  • A
5 choses à savoir sur les Nuits des Étoiles
Image d'illustration.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Voici les conseils d'Europe 1 pour en prendre plein les yeux ce week-end.

Vendredi marque le début de la 26e édition des Nuits des étoiles. Jusqu'à dimanche, dans plus de 400 lieux en France, le grand public est invité à venir admirer la voûte céleste tout en profitant des connaissances de spécialistes ou de simples passionnés. Europe 1 fait le point sur cet événement avec Alain Cirou, son spécialiste science et rédacteur en chef du magazine Ciel et Espace.

426 lieux en ville mais surtout à la campagne

Ce ne sont pas les occasions qui vont manquer puisque 426 lieux sont en effet partenaires de l'événement cette année. Et pour faire votre choix, l'association française d'astronomie les a listés sur une carte en ligne. En ville, la pollution lumineuse sera gênante pour une observation complète de la Voie Lactée. Il sera cependant possible pour les citadins de contempler quelques planètes et une dizaine d'étoiles, les plus lumineuses.

Mais un champ ou un pré, loin des lampadaires, reste le site idéal. "Mes préférés sont les petits lieux, assez éloignés de la foule, là où quelqu'un a une petite connaissance du ciel et va vous montrer les constellations", confie pour sa part Alain Cirou. Et s'il avait un conseil à donner notamment aux Parisiens, ce serait d'aller dans le Perche. Cette région située à cheval entre la Normandie, le Centre et les Pays-de-la-Loire "a l'avantage d'être près de la capitale (environ 140 km, ndlr) et où le ciel est d'une pureté totale".

Vénus, Saturne, le Triangle d'été... et bien d'autres merveilles

La voûte céleste réserve de nombreuses merveilles pour ces trois nuits. Il faut dire que les dates des Nuits des étoiles sont choisies afin de favoriser une observation optimale. Le mois d'août permet d'avoir un ciel relativement dégagé. Mais il faut aussi faire en sorte que la Lune, par sa forte luminosité, ne gâche pas le spectacle. Ce week end, elle sera justement limitée à un fin croissant, permettant aux astres alentours de se révéler.

Alain Cirou promet ainsi "un très beau programme dès le coucher du soleil". "En direction de l'ouest, vous allez voir apparaître une lumière brillante, c'est Vénus", explique-t-il à Europe 1. Puis, une autre planète fera son apparition vers 22h15 : la géante gazeuse Jupiter. Enfin, "le moment extraordinaire, c'est de jouer à voir apparaître les premières étoiles, classées par ordre de grandeur, c'est à dire de luminosité", poursuit-t-il. "Au sommet, au zénith, vous allez voir d'abord l'étoile principale, Véga de la Lyre, puis Altaïr de l'Aigle et Deneb du Cygne, le fameux Triangle d'été". Sans parler d'autres planètes comme Mars ou Saturne dont les anneaux seront observables grâce à une lunette.

Les étoiles filantes seront au rendez-vous

Préparez une liste de voeux car les étoiles filantes seront présentes dans le ciel ce week-end. Pour rappel, ces étoiles… n'en sont pas. "Ce sont des poussières émises par des comètes qui en s'approchant du Soleil ont fondu", rappelle en effet Alain Cirou. Et quand la Terre tourne autour de son astre, "elle rentre en collision avec ces poussières", qui se consument en pénétrant dans l'atmosphère. Mais pour en profiter, il faudra veiller car c'est en milieu de nuit qu'elles sont les plus nombreuses.

Sachez cependant, que si vous ratez le coche de ce week-end, les étoiles filantes seront visibles une bonne partie du mois d'août. Chaque été en effet, la Terre coupe l'orbite de la comète Swift-Tuttle qui laisse derrière elle beaucoup de débris, créant "une pluie" d'étoiles filantes qu'on appelle les "Perséides" ou encore les "Larmes de Saint-Laurent" (qui tombe le 10 août).

etoiles astronomie

STEPHANE DE SAKUTIN / AFP


S'équiper de ses yeux et... de sa curiosité

Que prendre avec soi pour participer aux Nuits des étoiles ? "Sa curiosité", tranche Alain Cirou. La majorité des organisateurs des événements sont en effet de simples clubs d'astronomie où de très nombreux passionnés seront à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Ils mettront aussi à la disposition des visiteurs jumelles et lunettes. Autres conseils : s'habiller chaudement et bannir toutes les lumières. Et si vous voulez absolument disposer d'une source lumineuse, scotchez un film plastique rouge sur votre lampe torche pour en atténuer l'effet.

L'eau, la thématique de cette édition 2016

"Au fil de l'eau : la recherche de la vie" est le fil rouge de ces trois Nuits des étoiles. Et c'est un sujet d'actualité entre la sonde Rosetta qui scrute depuis bientôt deux ans la fonte de la comète Tchouri et la sonde Exomars actuellement en route vers la planète rouge. L'eau est depuis longtemps la marotte des astrophysiciens car c'est elle qui a permis l'apparition de la vie sur Terre. Et pour cause, "elle agit comme solvant avéré permettant la rencontre et l'organisation des briques de la vie", explique l'Afa sur son site. Mais, après cette constatation faite, force est de reconnaître qu'on ne connaît toujours pas son origine : terrienne, apportée par des comètes, voir par des astéroïdes.