2015 sera sans doute l'année la plus chaude jamais enregistrée

  • A
  • A
Partagez sur :

Des records de températures ont été relevés partout sur Terre tout au long de l'année. 2015 s'annonce historique côté mercure.

Les doudounes sont toujours restées au placard et pourtant l'hiver approche. Mais la douceur est encore notable sur l'ensemble du territoire alors que le mois de décembre est déjà bien entamé. Ce mois-ci, à nouveau, des records de chaleur ont été battus, selon Météo France. Si vous comptiez sur quelques flocons le soir du réveillon, c'est raté. Ce temps printanier devrait se poursuivre jusqu'à Noël. "2015 sera sans doute l'année la plus chaude jamais enregistrée dans le monde", résume Alain Cirou, le consultant scientifique d'Europe 1.

Des records battus tous les mois. "Le réchauffement climatique est enclenché et nous voyons concrètement ce que signifie +1 degré. Depuis le début de l'année, chaque mois bat des records par rapport au mois de référence le plus élevé", informe le spécialiste. "On a des températures extrêmement élevées par rapport à la norme", ajoute Alain Cirou, citant par exemple les 70°C relevés en Iran cet été.

Jusqu'à 10°C au-dessus des normales. Entre le 1er et le 16 décembre, les températures ont dépassé les normales de 2,6 degrés, a indiqué un prévisionniste à 20 minutes. Jeudi, les températures ont creusé des écarts d'environ 10 degrés par rapport aux normales dans certaines villes. A Nancy, par exemple, le thermomètre a affiché 16,3 degrés dans l'après-midi, contre 5,2 d'habitude. A Biarritz, il a grimpé jusqu'à 22 degrés, contre 12,4 degrés en temps normal.

Un accord illusoire ? Alors qu'un accord historique a été signé lors de la COP21 à Paris, prévoyant de contenir le réchauffement climatique sous le seuil des 2°C, Alain Cirou demeure sceptique. "Si plus aucune voiture ne roulait à partir d'aujourd'hui, la hausse serait déjà de 1,5°C d'ici à 2050. Ce n'est pas le cas, donc on suppose que les 2°C de hausse seront atteints très rapidement", a-t-il conclu.